absente
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

ELLE, L'ABSENTE

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 11:04 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Elle, c'est une évidence qui m'a traversée comme une épée de justice, au détour d'une nuit très close. Et pointée en moi la certitude : Elle existe, alors je ne serai plus seule. Elle ne sera plus seule. c'est ainsi.
Il est des choses statiques, immuables, immobiles... qui vous bougent le coeur et vous boulversent l'âme, juste d'être.
Elle, c'est un peu ça. un peu l'intemporel, et un peu le voyage aussi, pourtant. Parce qu'elle a de l'anachronique et du rêve. Du rêve si simple dans l'intrépide, qu'il échappe à l'impossible.

une femme de tous les temps... dans l'air du temps.
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 11:13 supprimer cette contribution
il faut dire, qu'elle parle souvent des pieds, de mouvements, de bougeotte et d'ailleurs... et elle se pelotonne bien confortablement dans sa maison coquille de soi.

moi je ne me lasse pas. je l'admire. Elle a une écriture jolie de bonté, toute ronde et élancée.
Vous ne savez pas ça, vous qui la lisez là, souvent. Elle, c'est une source de montagne quand elle écrit. les mots lui coulent vifs, frais, pas de brouillon, pas d'archives ou si peu. ils coulent neufs, rafraîchissants , et piquants parfois. sursautent d'un étonnement à un émerveillement, s'attardent, lèchent les berges moussues de sa tendresse, oublient les règles et les tracés, et explosent sur les rochers de son inspiration, pour encore mieux attrapper la lumière.
elle a des vasques claires d'un limpide !... d'un lucide et elle voit jusqu'au fond les portraits qu'elle esquisse.
595300 Publié le 16/06/2004 à 11:18 supprimer cette contribution
Je sais Nevaelle, c'est une véritable artiste tellement habile de ses mains et de sa plume, tout en mise en forme et en création. Ce n'est pas simplement une écriture, c'est une sculpture des mots qui rejoignent la mise en forme de ses nombreux objets, ceci avant la peinture sous des couleurs chatoyantes!

Et moi j'aime bien son sourire sur une des photos que j'ai prise dans le sud, ou elle y est avec ses oeuvres!
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 13:34 supprimer cette contribution
oui oui, c'est ça santino mais
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 13:43 supprimer cette contribution
Mais dans la nature, son regard change. Elle est dedans. elle redevient la nature. Pas de doute, c'est une plante de la campagne.

Moi, tête perçée, je m'accroche à quelques repères : trèfles glutineux (ça fait comme un Malabar dans la bouche à prononcer, c'est pour ça que je m'en souviens sans doute), une plante sauvage... De la mauvaise herbe, pensais-je avant Elle.

Elle m'a appris aussi : coronilles, et dimorphotécas et je vous dis pas comme je crâne, en les claironnant lors de mes promenades entre amis. les noms en latin, et l'espèce et... moi, je la regarde regarder. Regarder fort fort, l'herbe. Elle scrute dans la symphonie des verts et de tout son haut (ce qui, lorsqu'on la connait, est un exploit)... Elle chasse le trèfles à quatre feuilles.
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 13:56 supprimer cette contribution
Vous la croiriez courageuse à la voir si plantée, si solide et bien... pas du tout ! Elle crie avant d'avoir mal ! que dis-je : elle crie de peur d'avoir mal ! Et mauvaise joueuse, s'échappe des représailles de chatouilles, dans un bouquet de mauvaise foie, avec des "aie" ! des "ouille" complètement illégitimes, et une démarche de crabe en retraite. Et de perplexité vous en resteriez comme moi, la première fois, les doigts encore innocents, suspendus à leurs espoirs de fous rires.


823442 Publié le 16/06/2004 à 17:56 supprimer cette contribution
et puis?
une écriture sincére
comme tous ceux qui la croise
sans définition ni case noire
damier de reve....
609844 Publié le 16/06/2004 à 18:13 supprimer cette contribution
... et bientôt, nous aurons l'immense plaisir d'aller à sa rencontre !
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 19:18 supprimer cette contribution
ohoh ! je vois qu'Elle est découverte... une célébrité !

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 19:28 supprimer cette contribution
Elle, elle se frissonne parfois, d'un rien, d'un mot, d'un autre, d'un "non". Alors elle se sent toute petite et seule et rien... ou pas grand chose. Je sais bien que c'est là, qu'elle a besoin de moi.
je me faufile par les fils de son téléphone, si je suis trop loin, et je me coule tout près. je lui chuchotte à l'oreille : " Ma chouchoune je suis là. je serai toujours là" et elle me croit, tant j'ai cet évangile vissé en conviction.

alors, comme deux petites filles qui se serrent dans le noir, nous grandissons ensemble dans le rire et la tendresse, comme deux Alices au pays des merveilles.

qui peut comprendre ?... Nous ne comprenons pas nous même. Pourquoi est-ce si chaud, si essentiel, si nourrissant ce "nous deux" intouchable ?
Ah les conventions... bien empêtrées dans leurs tiroirs !
Et valsent valsent les étiquettes.

...

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ Sweet-Eden Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ - 833184lui écrire blog Publié le 16/06/2004 à 19:34 supprimer cette contribution
En tt cas tu lui rends un belle hommage et ELLE le mérite .
609844 Publié le 16/06/2004 à 21:41 supprimer cette contribution
oui c'est vrai ! "Elle" le mérite !

ElleS
823442 Publié le 16/06/2004 à 21:45 supprimer cette contribution
code-barre Coeur....
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 17/06/2004 à 08:03 supprimer cette contribution
merci de l'attendre ici avec moi.

et pardon aux classeurs et reclasseurs, je ne pouvais poser cela qu'ici... n'est-il pas écrit : plaisir de décrire

ou bien créez moi un espace pas trop fermé, pas trop rangé... en dehors du conventionnel pour que j'y retrouve nos sentiments.

un espace : liens et tendresses, ou feeling ou...

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 17/06/2004 à 09:13 supprimer cette contribution
...

elle n'est pas là. son désir de vacances s'est solidifié et hop ! En deux semaines et trois mouvements, la voilà emballée dans les valises et me la voilà partie.

pas de téléphone, pas de net, pas d'adresse... et pas d'habits non plus, me disait-elle, et je souriais en pensée de l'imaginer se dédraper de son grand paréo et faire concurence au soleil avec ses seins !

comme j'aurais aimé la suivre (habillée) dans cette parenthèse. Ca sentait le tranquille et le simple. Ca sentait le bonheur. Ca sent toujours un peu ça autour d'Elle, d'ailleurs.
oui, c'est ça, Elle c'est un parfum léger et naturel, qui habille mon paysage même de son trop loin haut var.

...
609844 Publié le 17/06/2004 à 09:56 supprimer cette contribution
ton plaisir de décrire est un vrai plaisir de lire en mon sens, et je trouve qu'il est fabuleusement bien placé ici !

j'aime beaucoup cette parenthèse.
Que nos pensées se joignent aux rayons du soleil

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 17/06/2004 à 10:58 supprimer cette contribution
merci Tichou !

heureuse que mon plaisir soit un plaisir partagé.

jusqu'ici, je te suivais silencieuse sur le vrac... et je suis heureuse que tu passes très bientot à l'abordage de notre midi.

mais c'est vrai que le réel me prend beaucoup. me prend l'essentiel, aussi, n'était ce manque de sa présence, il m'aurait été difficile de trouver la motivation de m'exprimer, ici.

ici, je n'y suis que grâce à Elle. je n'y reviens le plus souvent que pour Elle (pardon pour les autres, et cela ne retire rien à leur talent).

et la meilleure preuve : même absente, c'est encore Elle qui m'amène là, à écrire.

1012529 Publié le 17/06/2004 à 11:02 supprimer cette contribution
Citation:
et la meilleure preuve : même absente, c'est encore Elle qui m'amène là, à écrire


C'est aussi un plaisir de te lire que tu nous offres .

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 17/06/2004 à 21:11 supprimer cette contribution
grand merci, Rubis...

609844 Publié le 17/06/2004 à 21:13 supprimer cette contribution
Oups ! pardon je n'avais pas vu ta réponse.
Oui, je sais... Nous ne nous parlions pas, mais je sais
Et tu sais pourquoi et comment je sais

Très bonne soirée à toi
et mille pensées pour Elle

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 17/06/2004 à 22:24 supprimer cette contribution
Mais oui, Tichou ! je sais que tu sais et comment tu sais ce que tu sais...

et maintenant, nous pourrons dire, que tu sais que je sais que tu sais...

enfin comme j'ai dit un jour à... qui tu sais : "les jardins secrets ne sont pas des jardins interdits...juste difficiles à trouver"

mais... qui sait...
609844 Publié le 17/06/2004 à 22:56 supprimer cette contribution


j'aime cette définition des jardins secrets !!!!
Il sait que tu sais que je sais que tu sais
et Il en est ravi d'ailleurs
et peut être, bientôt, avec Elle, auront nous l'occasion... qui sait ?

bonne nuit à toi, à Elle
nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 18/06/2004 à 11:48 supprimer cette contribution
...

Souvent le matin, je l'attends dans le peut-être ici... ou s'il me la faut plus, s'il me la faut mieux, au creux de l'oreille, je me la monopolise en babillages qui nous regonflent le courage à toutes deux.

Du clair de sa voix musicale, même les confidences folies ont l'air raisonnable, posées si nues et innocentes au milieu de nos conversations sur le boulot ou le quotidien.
Nous sommes complices. Nous sommes alliées. elle me sait. je la sais. Et nous n'avons rien besoin de nous pardonner.

Indéfectibles. Jumelles choisies.

Lui, c'est l'amour. celui que l'on classe. Tête à tête, corps à corps, coeur à coeur... aimer le dissemblable, aimer sans comprendre vraiment... c'est aimer en face à face. et même si c'est aimer grand, même si c'est aimer indispensable... je ne sais pas vous, mais, moi, je trouve que c'est souvent aimer compliqué !

Elle, c'est cote à cote, en ressemblance, en évidence... ma jumelle illégitime. et il me vient souvent l'idée que si nous avions le même sang, tout cela serait sans doute plus simple à vivre. Pour nous même... Pour les autres... et pour l'autre.

ce matin, je n'ai pas de courage. Un matin lourd. un matin où je m'éffilauche un peu.

Ce matin, elle me manque plus encore. Et ça me frissonne le coeur. vraiment. Mon manque ce rend plus réel.
Je me sens comme Alice, mais je n'ai pas dû prendre la bonne potion, parce que tout est trop grand encore.Tout est trop lourd, ici. Je me sens seule, et toute petite... et pas grand chose.

Elle ne sait pas tout ça. Elle, elle me voit solide, lucide, raisonnable, sure de moi... et aussi (ce qui tour à tour l'enrage ou l'étonne) sure d'elle.

...

609844 Publié le 18/06/2004 à 19:00 supprimer cette contribution
Juste un p'tit coucou qui espère que ce manque est moins présent ce soir....
que d'autres p'tits bonheurs ont comblé son absence.

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 19/06/2004 à 10:59 supprimer cette contribution
...

sans doute une petite graine de catastrophe possible qui germe dans ma tête pour donner corps à mes peurs fantasmagoriques. j'imagine un avenir sans plus jamais d'Elle. Des vacances infinies ou une... séparation... définitive.

Me la voilà donc absente. Elle reviendra, et même demain, je le sais... mais bon !

Alors, je l'ai cultivée un peu là, chez vous où elle vient souvent.
Et puis je sais que ça va lui faire les montagnes russes dans la poitrine de me lire là, quand elle reviendra croustillante de sable et de soleil.

Ca me fait bien sourire. Sure qu'elle va encore rougir par-dessus ces coups de soleil (m'étonnerait qu'elle se soit pastissée suffisamment à l'écran total !)... Et cette fois, c'est du rire imaginaire.

Voilà, c'est sur cette note que je vais vous quitter.
Merci de m'avoir accompagnée. grâce à vous je me suis sentie bien moins seule à l'attendre.

nevaelle - 734396lui écrire blog Publié le 19/06/2004 à 11:03 supprimer cette contribution
tu vois tichou, juste une averse de printemps... et après le soleil est encore plus beau.

mais, vraiment, toi, tu es un vrai coeur d'or !

609844 Publié le 19/06/2004 à 11:26 supprimer cette contribution
merci...
mais Tu l'es aussi !
Très bel hommage que tu lui as rendu, à Elle.
Elle va rougir, Elle va pestouiller, mais son coeur va chavirer, ça, j'en suis certaine.

Reviens quand tu veux, accompagner mon attente, son attente (tu sais très bien de qui je parle, là ). Elle nous paraitra, à nous aussi, moins longue.

Merci à Toi.
1089107 Publié le 19/06/2004 à 11:32 supprimer cette contribution
aussi grande soit cette absence,
en rien n'egale ton amour pour elle.





1012529 Publié le 19/06/2004 à 12:51 supprimer cette contribution
c'est magnifique nevaelle.......

tu la dépeins si bien
994000 Publié le 19/06/2004 à 15:14 supprimer cette contribution
, Je ne te savais pas si bonne rédactrice ...Bravo!!!!!
634723 Publié le 20/06/2004 à 10:45 supprimer cette contribution

je reviens,
je reviens et je lis, mais je lis en retard

je suis arrivée hier, partie sous la pluie d'un sud ouest qui fait ses caprices
pas grave!

à force de tremper d'une eau à l'autre je n'avais même plus envie de me baigner, ou presque

et là c'est une autre eau qui m'a surprise
comme je sais rire, je sais pleurer et la larme à l'oeil est venue sans se faire prier

que j'ai aimé lire ces mots qui me décrivent d'un regard vert clair, ces mots de tendresse qui parlent de lien et de vie

.... je ne trouve même rien à y ajouter

juste mon coeur qui part sur ces lignes et dans le pays grassois pour la rejoindre ma jumellàcoeur
quoi? je ne l'ai pas dit? .... ben oui, je l'aime la poussinette et c'est normal
Page 1 | 2 | 3

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | ELLE, L'ABSENTE| Suivant >>
Conditions générales Contact