adolescence,ebrechee

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Une adolescence ébréchée

 
Je côtoie chaque jour pas mal d'adolescents par le biais de mon travail. Ce dernier ne me procure aucune joie et aucun mot ne peut définir mes sentiments complexes.
Ce dilemme je le vis quotidiennement et cette réalité crue dictée par la société, non par la logique t'oblige à te plier à sa volonté en balayant sur son chemin tous les principes et les rêves conçus dans le passé et régie par une éducation stricte.
On cède malgré ou de pleins grès à sa volonté sans opposition et on s'habitue à cette amertume et cette routine avec le temps jusqu'à ce qu'elle fasse partie intégrante et inséparable comme un ombre. Je mens tous les jours à ces adolescents que la société avait fait d'eux des délinquants, je leurs promets des paroles et eux attendent des solutions à leur calvaires et leur souffrances
Avez-vous regardé dans les yeux d'un adolescent meurtri par une enfance malheureuse. Ces yeux froids et perçants qui vous regardent suspendus à vos lèvres vous obligeant à afficher une assurance que vous êtes loin de ressentir et pour le convaincre des choses que vous n'y croyez pas. Les gens se méfient d'eux au lieu de leur donner une chance et moins d'associations parce qu'ils pensent qu'ils sont un investissement échoué à l'avance. Cette impasse nous oblige à les rendre dans leurs milieux qui les attendent à bras ouverts pour les broyer avec notre collaboration et nos bénédictions. Ce quartier sillonné par des ruelles étroites est devenu un vrai frayée pour eux qui les unie par une fraternité et une loyauté imposée par sa loi ou les parents sont exclus et absents.
Quitter ce métier est devenu pour moi une nécessité et une obligation.




Enregistré le 30 Mars 2010 à 11:00
par 2650513

Auteur :
Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


Je côtoie chaque jour pas mal d'adolescents par le biais de mon travail. Ce dernier ne me procure aucune joie et aucun mot ne peut définir mes sentiments complexes. Ce dilemme je le vis quotidiennemen
adolescence,ebrechee