agnes,abecassis
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Agnès Abécassis

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 02:02 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Les extraits ci-dessous sont cités conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, qui autorise toute citation d'extraits d'une oeuvre à des fins de commentaire.

Ce fil est un essaimage du fil plus général Littérature de merde, dans Plaisir d'écrire (on ne saurait parler de Plaisir de lire concernant certains textes, mais il y a tout de même un certain plaisir, et même un plaisir certain, à les dégommer, au nom du respect que l'on a peut-être encore pour la langue française).

Je précise que l'auteur n'étant pas mis en cause en tant que personne, il n'y a nullement diffamation, mais seulement commentaire littéraire établi sur des pièces précises.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 02:16 supprimer cette contribution
Jugeons sur pièces cet extrait, qu'on choisit puisqu'il est sur la pliure centrale de l'extrait donné gratuitement par l'éditeur. Interjections, ponctuation et orthographe sont d'origine et rien n'a été modifié dans cet extrait (page 17) :
Citation:
Roxane : Par contre, si tu avais été un garçon, tu penses qu'ils auraient préféré Ernest, ou Bart ? grmpffffhihiiihi...

Moi (excitée) : Wouaaaah, 1 rue Sésame, les souveniiiirs !!... et tu te souviens de Sibor et Bora... ou alors c'était heu... Brock et Chnock ?... tu sais, les marionnettes des Visiteurs du mercredi. Ca en fait, du choix de prénom original...

Roxane : Tu crois qu'il y a des mecs qui s'appellent Dagobert, en hommage au chien du « Club des Cinq » ?

On pleure des larmes de rire. A un moment, Roxane suffoque, et moi je manque de me faire pipi dessus en la voyant rigoler comme ça.

Moi (les paumes des mains tournées vers le plafond) : Ou... ou.. Garcimore... « hi! hi! hi! décontrasté » ! aaaaaaahhahaha... (en me tenant le ventre) Aaaah j'en peux pluuus...
Quelques point intéressants à approfondir sur cet extrait :

* L'intérêt littéraire du passage est-il flagrant ? (je précise que les 32 pages fournies sont de la même veine, et que l'éditeur a dû les juger représentatives des deux ouvrages de l'auteur qu'il prétend ainsi promouvoir).

* Si vous deviez noter une rédaction d'un gamin de seconde et qu'elle soit écrite ainsi, lui donneriez-vous la moyenne ?

* Conseilleriez-vous d'inscrire l'auteur parmi ceux du programme, et quelles amélioration du vocabulaire, de l'analyse et de l'orthographe pensez-vous qu'on pourrait escompter de son étude ?

Voilà tout.

Maintenant, que Carlow (qui affirme ne pas se fier à mon appréciation de ce qui est souhaitable) aille défendre ce texte s'il l'ose. Je lui souhaite bien du plaisir, et nous en aurons assurément tout autant à lire son éventuelle plaidoirie, ou à le voir baisser les bras
1940628 Publié le 29/02/2008 à 08:12 supprimer cette contribution
rien de neuf sous le soleil
domi - 417343lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 09:17 supprimer cette contribution
Mon avis? C'est que les "gens" (comme on dit) écrivent de plus en plus comme ils parlent, utilisant les 500 mots et interjections du vocabulaire populaire habituel, n'ouvrant le dico que pour tenter de piger UN mot découvert une fois ou trois fois par an!

Mon avis? C'est que cela ne changera pas. La littérature populaire n'est pas la littérature, c'est un machin entre le baragouinage des habitants de banlieues populaires et le vrai Français... De moins en moins pratiqué et de plus en plus réservé à une élite qui va finir par se compter sur le bout des doigts.

Voilà ce que j'en pense, mais TOUT le monde s'en moque pas vrai?

Une langue ressemble à la diversité du peuple qui la pratique...Regardez-les, TOUS habillés pareil Un jean's, un machin informe par dessus genre survet (c'est si pratique) un pull (comme tout le monde) des pompes pas trop flashy (c'est si pratique aussi) On est très loin des précieuses ridicules...

Tout est en gris, en bleu foncé, en marron-beige REGARDEZ-les aux sorties des écoles, des collèges, des Facs... Y veulent pas faire l'armée au nom de la liberté, n'auront donc plus tard AUCUN bon souvenir immortels, mais portent TOUS l'uniforme...

C'est moche, sans recherche personnelle, la médiocrité se fond dans la masse... Aucun espoir sous ce soleil Alex.

Bon j’vais me boire un verre d’Antésite à la réglisse pour me remonter le moral en ce siècle sacrifié.
1796406 Publié le 29/02/2008 à 09:23 supprimer cette contribution
Chacun son style ou "staïle", tout comme son niveau de compréhension, certains(es) sont capables, d'autres, on va dire, sont "limités" ... Mais est-ce à nous de jeter la pierre ?

Au final, je "zappe" les propos en sms ... J'ai passé l'âge de la phonétique archaïque.

J'aime les mots, leurs enchaînements, leurs tonalités, j'aime ma langue mais je suis mal placée pour juger autrui.
1374418 Publié le 29/02/2008 à 09:42 supprimer cette contribution
Je suis assez de l'avis de Domi...
et je répondrai comme a répondu Lys de neiges ...

Dieu sait si je suis une amoureuse inconditionnelle de la langue françàise, de la musique de ses mots et de toute la littérature classique que je relis uniquement pour le plaisir que cela me donne !

Je me bagarre pour défendre notre langue au mieux que je peux ... anti franglais et autres qui se rajoutent hélas à notre dictionnaire que nos académiciens maltraitent !

J'aime aussi une certaine littérature contemporaine... car il y a de très bons auteurs à mon goût ....
mais les goûts sont divers et c'est tant mieux, il en faut pour tous;
je crois que dans la vie , hélas, les gens manquent d'indulgence et de générosité !

Je ne suis, hélas, encore une fois, pas suffisamment prétentieuse pour m'octroyer le droit de JUGER .....

Tout le monde a le droit d'aimer ou pas ...

Chacun de nous, n'avons pas la détention de la pensée universelle, même pas vous Professeur Paganel, avec le respect que je vous porte comme à tous ...

Avant de vouloir juger, et encore ..... faisons nos preuves !



2025831 Publié le 29/02/2008 à 09:48 supprimer cette contribution
Un fait est certain, on est de plus en plus dans le langage parlé en littérature !

Certes il y a encore de bons écrivains mais ils se font rare, ou du moins ne sont pas très lus, car ils ne sont plus dans l'air du temps

J'ai remarqué que lorsqu'on écrit de manière trop conventiennelle, on ne nous lit même pas ; ça n'est plus "à la mode" !

C'est regrettable, mais comme toute "mode" cela passera, une vague se meurt qu'une autre arrive...
1118305 Publié le 29/02/2008 à 10:19 supprimer cette contribution
C’est de la soupe et de la bien mauvaise, la populaire à côté c’est Georges Blanc. Un brouillard de l’esprit, un gel du cerveau, une panne d’intelligence totale, affligeant, désespérant le dictionnaire de l’Académie ne suffira pas. Un moratoire pour la réhabilitation du nihilisme le plus extrême. Des brulots carbonisés avant l'inflammation afin de laisser Guy Montag finir général des pompiers.

Bref, Amis lecteurs je m’épuise inutilement, abrégeons plus simplement cette souffrance en ne les citant point.
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 10:44 supprimer cette contribution
Citation:
Maintenant, que Carlow (qui affirme ne pas se fier à mon appréciation de ce qui est souhaitable) aille défendre ce texte s'il l'ose.




Désolé, mais ton fil ne m'intéresse pas.

En d'autres termes : c'est pas parce que tu me prends pour une chèvre que je vais me mettre à brouter.

Amuse toi bien...
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:14 supprimer cette contribution

Voir Carlow se défiler brusquement la queue entre les jambes a son petit côté comique aussi
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:18 supprimer cette contribution
Citation:
Je ne suis, hélas, encore une fois, pas suffisamment prétentieuse pour m'octroyer le droit de JUGER .....
Comme s'il y avait quoi que ce soit de préentieux à juger. Mais au contraire, Alizarine, pour que le monde devienne rapidement un enfer, il suffit que tout un chacun cesse de faire jouer sa faculté de jugement. Alors, inévitablement, on verrait la mauvaise monnaie chasser la bonne. C'est d'ailleurs ce qui se passe depuis quelque temps.

La faculté de jugement est le propre de l'homme. Pas question d'y renoncer, sans quoi le retour la barbarie serait imminent.
Citation:
avec le respect que je vous porte comme à tous ...
Enfin, le respect porté à tous n'en est dès lors plus un. Regardons à cet égard ce qu'en dit le dictionnaire de l'Académie :

RESPECT. (Page 2:515)

RESPECT. n. m. Vénération, déférence qu'on a pour quelqu'un, pour quelque chose, en raison du caractère, de la qualité, de l'âge. Grand respect. Profond respect. Respect religieux. Très humble respect. Avec respect. J'ai du respect, beaucoup de respect pour vous. Avoir du respect pour les choses sacrées. Vous lui devez le respect. C'est un homme dont la dignité commande le respect. Il mérite bien le respect qu'on a pour lui. Inspirer du respect. Sa présence impose le respect.


Si le respect se mérite, c'est signe qu'il ne peut s'étendre à tous, un peu comme le mot "cru" n'a pas de raison d'être chez les peuplades ne connaissant pas la cuisson
1374418 Publié le 29/02/2008 à 11:24 supprimer cette contribution
Le fait de juger de cette façon les écrivains contemporains...à votre propre goût...va-t-il changer quelquechose dans la continuité de leur oeuvre ???

Je ne le pense pas ....
votre jugement ici, n'est fait que pour nous dire ce que vous en pensez ...

alors n'allez pas au delà : dites plus simplement :" cela ne me convient pas, je n'aime pas" ....d'autres diont:" cela me convient et j'aime "...

Pas besoin de juger ici ....
c'est pour cela que je parle de prétention, auriez-vous préféré le terme d'humilité ???
Je vous l'accorde volontiers!
1796406 Publié le 29/02/2008 à 11:31 supprimer cette contribution
Tsss Paga, Carlow, je vous apprécie suffisamment tous les deux mais j'en ai un peu marre de voir des antagonismes, des polémiques sur ce site, chacun de vous à son style, ses idées, ni meilleures, ni pires, les unes que les autres...

Ensuite la littérature, en général, est un mouvement qui évolue en suivant la société, Balzac, Hugo et bien d'autres (qui ont leurs lettres de noblesse) ont été critiqués dans leur temps.

Chacun à sa place, après c'est une question de goût personnel.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:31 supprimer cette contribution
Citation:
Le fait de juger de cette façon les écrivains contemporains...à votre propre goût...va-t-il changer quelquechose dans la continuité de leur oeuvre ???
Disons que face à l'atrophie du sens critique contemporain, il est assurément bon que parfois une voix s'élève pour dire que le roi est nu et le montrer. Tout se passe comme si ces publications avaient pour objet de dévaloriser la littérature, et on a le droit de ne pas vouloir rester coi devant ce genre d'entreprise.

Par ailleurs, oui, quand une avalanche se produit, elles est bien la conséquence de quelques flocons de neige qui se sont posés les uns après les autres, et flocon après flocon, l'effet devient cumulatif. Si on ne croit pas pouvoir avoir sa petite utilité sur Terre, autant vaudrait se suicider tout de suie, non ?
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:34 supprimer cette contribution
Citation:
Balzac, Hugo et bien d'autres (qui ont leurs lettres de noblesse) ont été critiqués dans leur temps.
Mais pour des raisons claires, et défendus avec des arguments clairs aussi. Ici, je constate juste que personne ne vole au secours du passage que j'ai cité (les oppositions ne sont que générales et sans rapport direct avec le texte lui-même), et cela confirme qu'il était utile de mettre les choses au point.
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:46 supprimer cette contribution
Citation:
Voir Carlow se défiler brusquement la queue entre les jambes a son petit côté comique aussi




Je t'ai dit non. Tu ne me feras pas courir.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:58 supprimer cette contribution
Citation:
Voir Carlow se défiler brusquement la queue entre les jambes a son petit côté comique aussi
Je maintiens
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 12:17 supprimer cette contribution
Citation:
Je maintiens


No problemo, baby.
2123913 Publié le 29/02/2008 à 12:27 supprimer cette contribution
Citation:
Mais pour des raisons claires, et défendus avec des arguments clairs aussi. Ici, je constate juste que personne ne vole au secours du passage que j'ai cité (les oppositions ne sont que générales et sans rapport direct avec le texte lui-même), et cela confirme qu'il était utile de mettre les choses au point.

Puisque tu l’as constaté toi même, que comptes tu faire?
1374418 Publié le 29/02/2008 à 12:48 supprimer cette contribution
Que de bavardages inutiles, de critiques, de polémiques, d'injures .... là aussi, beaucoup de bla-bla,
pour ne rien dire ....
pour "imposer" son idée,
pour se faire valoir,
pour se rendre intéressant si tant est qu'on puisse l'être,
pour parader,
pour se faire passer pour un être que l'on est pas,
pour rabaisser les autres,etc

la liste serait bien trop longue ...

Je ne viens presque jamais, mais ne le regrette pas ....

Bonne continuation, suis du même avis que p Carlow
687571 Publié le 29/02/2008 à 14:10 supprimer cette contribution
Une fois n'est pas coutume, je suis de l'avis de Paganel.

C'est effectivement de la sous-littérature. Prétendre que c'est "un style", pour cacher son absence, c'est de la pure fumisterie. Franchement, qui a osé éditer et publier ça ?!?
Je suis d'autant plus choqué que je galère depuis des mois pour publier mon premier roman, qui - toute modestie gardée - est d'un niveau littéraire bien supérieur à cet espèce de langage parlé.

Ben oui, je juge, et ce n'est pas mon habitude. Mais là, honnêtement, je suis excédé de lire des choses pareilles.
1118305 Publié le 29/02/2008 à 14:12 supprimer cette contribution
"Rebecca n'en finit pas de nous faire rire. Agnès Abécassis réussit donc le tour de force de reprendre les tribulations de cette ‘toujours divorcée’ sans se morde la queue... Extrait d'une 'critique'

"mon message est le suivant : " non seulement on peut survivre en ne mangeant que des pâtes, mais on peut même revivre en couple en ne sachant cuisiner que ça ! "
Quant aux hommes : continuez à me lire ! Vous apprendrez plein de choses sur les femmes, et vous serez plus forts !"
Interview de l'auteur

Motivation de l'auteur je cite : redémarrer dans la vie avec l'expérience d'une adolescente sans en avoir l'âge !

Tout est dit !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 17:59 supprimer cette contribution
Citation:
Puisque tu l’as constaté toi même, que comptes tu faire?
Juste le faire savoir. Si chacun est vigilant sur la langue, elle restera un outil de précision. Une partie de ceux à qui on a fait remarquer une chose en parlent eux-mêmes plus tard à d'autres. Si le coefficient de répétition est supérieur à 1, c'est tout bon.

Ce qui est regrettable, c'est surtout qu'existe une Eliette Abécassis et qu'on a l'impression que les ouvrages de cette Agnès Abécassis n'ont été édités que pour ternir l'image de la première auprès des lecteurs qui ne font pas attention aux prénoms (ce qui est fréquent avec un nom rare).
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:02 supprimer cette contribution
Citation:
Je suis d'autant plus choqué que je suis galère depuis des mois pour publier mon premier roman, qui - toute modestie gardée - est d'un niveau littéraire bien supérieur à cet espèce de langage parlé.
Va chez Calmann-Lévy en indiquant que s'il l'a publiée, elle, il peut bien a fortiori te publier, toi
♥alibraufinistère - 709689lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:21 supprimer cette contribution
Citation:
Va chez Calmann-Lévy en indiquant que s'il l'a publiée, elle, il peut bien a fortiori te publier, toi

Là je crois que tu confonds littérature et commerce. Et si cette Eliette était susceptible de vendre plus de bouquins que notre ami Yala ?
Parce qu'il n'y a pas que le style de l'auteur qui compte, il faut penser au lecteur aussi...
Exemple : ma fille m'avait offert un roman "noir" d'Antoine De Caunes ; celui-ci est un bon animateur de télé je suppose, mais pour les romans policiers j'ai mieux à lire. Ma fille n'a pas lu Vernon Sullivan, mais elle aime De Caunes...
Paganel : mauvaise éducation !

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:27 supprimer cette contribution
Citation:
Et si cette Eliette était susceptible de vendre plus de bouquins que notre ami Yala ?
Je commence par rappeler qu'Eliette n'est pas en cause. C'est d'Agnès que nous parlons.

La puissance d'un éditeur se compose de deux facteurs : l'alimentaire, qui asure sa survie d'aujourd'hui. Les vrais talents, qui assurent à la fois son prestige et sa survie de demain.

Je ne dis pas qu'Yla soit dans cette catégorie, puisque je n'ai pas lu son bouquin. Ce qui est certain, c'est que Denis Blanchot s'y trouve, et qu'il n'est pas publié (il faut avoir lu Le Grand collectionneur une fois dans son existence : c'est Proust et Borges réunis !; je l'envoie en PDF à qui me le demande contre promesse d'un avis donné en retour à l'auteur)
Citation:
Exemple : ma fille m'avait offert un roman "noir" d'Antoine De Caunes ; celui-ci est un bon animateur de télé je suppose, mais pour les romans policiers j'ai mieux à lire. Ma fille n'a pas lu Vernon Sullivan, mais elle aime De Caunes...
Paganel : mauvaise éducation !
Je ne sais pas. Il faudrait savoir qui a écrit le roman de De Caunes. Il y a des nègres excellents. Nous en avons même un qui est entré à l'Académie française (*), Erik Orsenna.

(*) Au fauteuil de Cousteau, ce qui ressemble à un gag

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:42 supprimer cette contribution
Citation:
je me demande si par contre domi est du même avis que carlow et/ou si carlow est du même avis que domi !


et je rappelle juste que je n'ai donné aucun avis, ici...
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:44 supprimer cette contribution
Citation:
et je rappelle juste que je n'ai donné aucun avis, ici...
1769789 Publié le 29/02/2008 à 18:52 supprimer cette contribution
Citation:
que pour ternir l'image de la première
J'aurais plutôt tendance à penser, non pas à ternir, mais à utiliser l'image pour vendre un produit(livre). Bref!

Les goûts de chacun étant ce qu'ils sont, si le texte en sujet, apporte du plaisir à des individus, et bien, c'est bon pour eux.

La langue est un symbole qui, entre autre, créer des images et suscite des raisonnements chez la personne qui interprète le message. De manière générale, lorsque la langue est restrainte, il est normal que les images et les raisonnements soient restraints également. La capacité de raisonnement étant ce qui distingue l'espèce humaine des autres espèces vivantes, elle devrait donc être encouragé.

La langue est également en interaction avec la société où elle est pratiqué. Un exemple de cela, serait présenté par les critiques que faisaient Karl Krauss envers l'évolution/utilisation de la langue allemande (par les journaux/politiciens etc.) après la première querre mondiale. Critiques prémonitoires vers les tristes évènements qui suivirent.


Enfin pour ce que j'en pense .....
1769789 Publié le 29/02/2008 à 18:55 supprimer cette contribution
..
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 01/03/2008 à 00:02 supprimer cette contribution
Qu’un écrit sans intérêt se vende, c’est désolant, après tout pourquoi pas, mais de savoir que quelqu’un l’achète c’est encore pire. Je suis surpris de rencontrer des jeunes d’une culture impressionnante, ils ont tout lu ! Et d’autre d’une ignorance absolue, c’est comme s’il y avait de moins en moins d’intermédiaires.

Par contre ces dialogues m’ont fait réfléchir sur une contradiction que je n’avais pas relevée et je vous en remercie. J’ignore se cela vous intéressera, mais je vous le soumets.

D’un coté, je considère que juger est une prétention car pour cela il faut se croire convaincu que sa propre façon de pensée est une référence suffisante pour se croire capable de juger les autres.

D’un autre coté j’estime l’esprit critique comme une nécessité indispensable pour ne pas se laisser aller à croire n’importe quelle affirmation ou idéologie.

Alors critiquer et juger seraient deux comportements opposés ? Où est la différence ? Pas sur l’argumentation qui peut ou non être plus ou moins logique ou détaillée dans les deux cas.

Je crois que le jugement conclu à une affirmation alors que l’esprit critique abouti à une question.

Un juge décide en son âme et conscience que l’acte d’une personne est légal ou illégal. Son jugement est public et dans son essence, définitif, même si un autre vient le casser, ce la prouve la « solidité » de sa nature.

Un critique propose une façon de voir, il ne dit pas c’est bien ou mal, mais j’aime ou je n’aime pas. Un critique peut casser un spectacle mais on ne casse pas une critique on se contente de la contredire ou de la dévaloriser.

Le jugement à partir de son échelle de valeur affirme une conclusion

La critique à partir de son échelle de goût propose une estimation de valeur.

On peut difficilement se défendre d’un jugement car dans le fond il ne s’intéresse guère à l’avis de celui qui est jugé, il est asséné, il s’adresse plutôt au autres personnes.

Face à une critique il semble possible de continuer le dialogue et de défendre son point de vue. Une critique s’adresse à tous mais aussi à celui qui est critiqué.

Je continuerais donc de m’exprimer avec tout mon esprit critique tout en essayant de ne jamais juger…

Difficile quand même de ne pas se mélanger les mots !
Page 1 | 2

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Agnès Abécassis| Suivant >>
Conditions générales Contact