Accueil | Connexion
Myriam - 1112542
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes   Tous ses textes


Poèmes

Le poète !



Le Poète a libéré de sa Mémoire
Toute une Pléiade de Mots cachés.
Tout au fond de son Regard
Dansaient des Vagues d'Humilité.

Solitaire, là, dans son Territoire
Il vivait de ses longs Silences.
Par les Murmures de l'Autre en Miroir
Il goûtait ses Trésors en Abondance.

Sa Vie, dans ses Jours de Soleil
L'auréolait d'un Bonheur sans Nuages,
Dès lors que sa Main prenait l'Eveil
Grandissaient en Lui, Force et Courage.

Dans ses Yeux mouillés d'Amertume
Les Plaintes de son Ame jouaient le Langage
D'une Nostalgie dévorante, et sous sa Plume
Il déversait l'Encre de toute sa Rage !

Au Final de mille Feuilles noircies
Il sortait de son fol Isolement.
Mêlé à la Foule, se grisait de Voix, de Bruits
"Volait" pour Lui, Mots et Histoires dans ce Fourmillement.

Gorgé dans l'Ame de toute cette Richesse
Il rentrait vers sa Tour, seul et sauvage.
Il savait que sa Plume vibrerait d'Hardiesse
Et se déshabillerait à nouveau sur les Pages.

Tuesday, March 04, 2008
4:43 PM

Oeuvre originale
Auteur : Florence

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

37 Commentaires

Poèmes

J’ai recommencé à écrire


J’ai recommencé à écrire, et mes yeux à ouvrir
J’ai aussi commencé peu à peu à comprendre
Ce que j’ai trop longtemps refusé d’entendre
"Dans une vie... il y a plusieurs chemins à suivre"

Dans un chemin inconnu je me suis aventurée
A la recherche d’un peu plus de bonheur sans doute
A la fois consciente et ignorante des dangers
Passionnément, j’ai quand même poursuivi cette route

Puis je me suis arrêtée au milieu du parcours
Soudain éblouie par les étoiles dans le ciel
Et j’y ai vu parmi toutes une petite merveille
Qui allait changer ma vision de l’amour

Tuesday, September 18, 2007
9:25 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

73 Commentaires

Poèmes

Loin.


Les jours et les nuits se suivent et se ressemblent.
Ma vie s’enlise doucement dans le torrent de la vie.
Je me perds aux carrefours de mes pensées. Je suis assis seul et triste.
Je pense continuellement à toi; chaque minute qui passe étant remplie d’interrogations : comment vas-tu, que fais-tu, à quoi penses-tu, à qui penses-tu,…Parfois, des sursauts d’optimisme m’envahissent et je me dis que le temps qui nous sépare s’écoulera vite mais souvent je retombe dans cette absence, ton absence est une éternité; pourquoi faut-il donc que l’amour fasse mal.
J’ai tant de choses en moi à dire, à crier. J’ai tant de choses qui ne demandent qu’à sortir.
Je t’ai partout dans le corps comme un écho à fleur de peau.
Tu es si loin alors que je voudrais te sentir sur et si près.
Mais dans ce vide qui m’entoure, je tiens. Je tiens grâce à toi, à ta voix, à tes mots, à ton amour ; je te suis fidèle à jamais et je réalise que ce n’est pas l’amour qui fait mal mais le fait d’être si loin de toi.
Tu manques à ma vie.

Je t'aime

Friday, July 27, 2007
5:47 PM

Oeuvre originale
Auteur : M.A.

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

70 Commentaires

Poèmes

Les saisons de l'amour


Le printemps de l'amour est tout simplement magique parce que chaque journée est faite de découvertes et de nouveautés.

L'été de l'amour est chaud et éclatant comme le soleil. C'est une période dorée, marquée par la complicité et les rêves partagés...

L'automne de l'amour est tendre; c'est un moment paisible où les amoureux récoltent le fruit du bonheur qu'ils ont semé...

L'hiver de l'amour est beau et touchant comme peuvent l'être tous les souvenirs d'un amour dont c'est le perpétuel printemps.

Sunday, July 22, 2007
8:35 PM

Oeuvre originale

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

55 Commentaires

Poèmes

La vie après la mort…


Ce n’est pas facile de regarder ta photo
Surtout de ne pas pleurer en la voyant
C'est pas facile d'aimer la vie quand elle nous a tout pris
De voir qu'elle continue et que tout le monde s'habitue
Ce n’est pas facile de relire tes lettres
Surtout de ne pas effacer l'encre avec mes larmes
C'est pas facile de se rappeler du passer
Surtout du moment où l'ont s'est ignoré
Ce n’est pas facile de revoir tous ses instants
Surtout ceux ou nous ne contions plus l'un sur l'autre
Ce n’est pas facile d'aller à tous ces endroits
Surtout s'il me rappel le toi...le moi...le nous
C'est pas facile d'écouter c'est chansons
Surtout qu'elle nous faisait pleurer à chaudes larmes
Ce n’est pas facile de regarder tes parents
Surtout lorsqu'ils me disent à quel point tu m'aimais
C'est encore moins facile de vivre sans toi
De ne pouvoir te serrer dans mes bras tout ses soirs
De t'embrasser en te disant au revoir
Ca fait mal de se coucher le soir
Et de savoir que je vais faire des cauchemars
De savoir que je vais te voir revivre
Et à tout coup être déçue a mon réveil
Ce n’est pas facile de savoir que je t'aime
Et que c'est réciproque pour toi mais de si loin

Mais c'est facile de penser qu'il y a une vie après la mort
Surtout si je me dis, que nous allons nous retrouver
C'est si facile de croire à cette vie, à cette vie sans accident
Surtout si notre amour continue aussi grand qu'autrefois

Je t'aime

Marie-Myriam

Monday, January 29, 2007
10:40 AM

Auteur : Corona

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

66 Commentaires

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 23/11/2017 à 06:56:20



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit