Accueil | Connexion
wahid - 868019
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes   Tous ses textes


Poèmes

A chaque..


A chaque jour des rèves s'inventent
sur les sièges d'une vie impatiente
de voir mourir l'ennui éternel
d'une jeunesse sans ailes

A chaque heure des coeurs figés
réveillent les instants piégés
par le courage de furtives folies
ressemblant à toute une vie

A chaque minute des couleurs unies
dépouillent les décors finies
de leurs silences bruyants
et de leurs courages fuyants

A chaque seconde des rires humides
narguent le bonheur qui se liquide
peu à peu, sur les récifs de l'espoir
d'une vie en quète de sa gloire

Thursday, March 22, 2012
2:07 PM

Oeuvre originale
Auteur : wahid

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

3 Commentaires

Poèmes

les coeurs fatigués


les bruits de ta voix me taraudent
et les belles promesses rodent
autour des collines de l'oubli
et le coeur fatigué s'ennuit

le train des ambitions explose
et les fruits des tentations posent
les derniers rayons de leur vie
et les coeurs fatigués s'ennuient

les colonnes du destin s'arrètent
et les sentinelles du matin guettent
les premièrs lueurs de la nuit
et nos coeurs fatigués s'ennuient

le convoi de la chance s'empiète
et les murmures de l'envie s'emmiettent
dans des fracas d'harmonie
et nos coeurs fatigués s'ennuient

les sources du chagrin s'allongent
et les tendres récompenses rangent
au fond des tombes, leurs débris
et nos coeurs fatigués s'ennuient

le navire de nos reves sillone
et le silence de nos doutes résonne
prés des ilots de la folie
et nos coeurs fatigués s'ennuient

la voix de l'espoir m'appelle
pour répondre, moi j'epelle
son nom, et c'est de ma folie
que ton coeur soulagé, sourit !

Wednesday, August 22, 2007
4:15 PM

Oeuvre originale
Auteur : wahid

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires

Poèmes

IL EST LOIN


Il est loin, ce refrain
Qui chantait la bonté
Bien orné, condamné
A ne faire les enchères
Avec la dignité

Il est loin, ce refrain
Racontant le bon temps
Bien armé, désarmé
Des malheurs, de ces leurres
De cette insanité

Il est loin, ce refrain
Qui comptait la santé
Bien cerné, non berné
Par les dons, et les dents
De cette ingratitude

Il est loin, ce refrain
Remontant le menton
Bien dompté, éhonté
Des remontrances, en transe
De cette belle solitude

Il est loin, ce refrain
Qui récoltait l’été
Bien écrit, par des cris
Du paradis, ont dis
Quelques illuminés

Il est loin, ce refrain
Récompensant les sons
Bien figé, mitigé
Par des couleurs, bonheur
Des décontaminés

Il est prés, ce retrait
De la conjugaison
Le passé dépassé
C’en est une déraison
Qu’on crache nostalgiquement




Sunday, October 22, 2006
2:55 PM

Oeuvre originale
Auteur : wahid

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

5 Commentaires

Poèmes

c'est ça l'amour...


Du point ou le soleil darde ses feux
La haine très majestueuse, chancelle
Et la liberté se drape de bleus
Vertu de plénitude éternelle

Du coin ou les vagues dévoilent leurs cols
L’haleine du désespoir s’évapore
Et la fierté s’offrira des rôles,
« Ornementalement », sur son beau corps

C’est ça l’amour et c’est ça l’amour
Disait un cœur collecté, muet
Devant des oreilles en sépulture
C’est ça l’amour et c’est ça l’amour
Réconforterait un cœur muet
Les cinq lettres majuscules qu’on torture

Du point ou le monde cherche son foetal
Les larmes de l’orgueilleux s’anéantissent
La conscience cligne à son piédestal
Oraison des lugubres artifices
Du fond ou l’enfer cherche ses amis
Les cris des décombres se retaisent
La dignité invite ses ennemis
Résurrection glorifiée des braises

C’est ça l’amour et c’est ça l’amour
Disait un cœur collecté, muet
Devant des oreilles en sépulture
C’est ça l’amour et c’est ça l’amour,
Réconforterait un cœur muet
Les cinq lettres majuscules qu’on torture

Du fond ou notre mémoire se re-perd
Les rires cadencés de nos supplices
Servent sur les méandres de nos chimères
Le firmament de notre âme qui glisse

Du coin ou nos sourires se maintiennent
Amèrement, les espoirs indomptés
De notre vie si chère, perdue, détiennent
Les espoirs des amours escomptés

C’est ça l’amour et c’est ça l’amour
Racontait un cœur cerné, hué
Par le...les cinq oreilles qu’on torture
C’est ça l’amour et c’est ça l’amour
Se taisait un cœur déconnecté,
Tué par des lettres en sépulture.


Friday, May 19, 2006
8:10 PM

Oeuvre originale
Auteur : wahid

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

8 Commentaires

Poèmes

Ingratitude …


La réplique du bonheur s'en va
Derrière les souvenirs et les pas
Les regards s'estompent et parfois
Les ennemis regrettent nos repas.
Ingratitude tu nous…déçois!

On mange ensemble les bons moments
Pour digérer les beaux romans
Dans une atmosphère de renom
Et des ruminations sans nom
Ingratitude tu te… prétends!

Le train n'est pas passé encore
Que les mots ciblent les corps
Et quels mots! Lettres de remords
Dans une vie cernée par la mort
Ingratitude tu te…démords!

Le souffle court presque inaudible
Cherchant a travers les indicibles
La bonté des rots que l'on crible
De ces remontrances amovibles
Ingratitude tu es…sensible!

Les rides sont teintées de verdure
De solidarités pas mures
A cause de malheurs sans armures
Domptés depuis la fonction du mur
Ingratitude tu es…mature!

Instant éphémère regardé
Par des hilarités fardées
De contrariétés non bardées
Et d'amour au froid bien gardé
Ingratitude tu as…tardé!

Derniers murmures de solitude
Cette très succulente habitude
Née dans les ombres des attitudes
Des porteurs de l'ingratitude
Ingratitude d'…ingratitude.





Tuesday, January 31, 2006
1:50 PM

Oeuvre originale
Auteur : wahid

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

4 Commentaires

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 22/11/2017 à 06:16:04



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit