Accueil | Connexion
Femme - 1879600
Skip Navigation Links.
Blog \ Textes \ Poèmes   Tous ses textes


Mort


Lorsque je quitterai ce rivage mortel,
Et que je n'errerai plus en ce monde,
Ne pleurez pas, ne soupirez pas, ne sanglotez pas,
J'aurai peut-être trouvé mieux.

N'allez pas acheter une couronne de fleurs,
Que vous aurez bien du mal à payer,
Ne soyez pas triste et n'ayez pas le cafard,
Je suis peut-être mieux que vous.

Ne dites pas aux gens que j'étais un saint,
Ou un tas d'autres choses que je n'étais pas,
Si vous voulez m'en mettre plein la vue,
Faites-le avant que je ne sois mort.

Si vous avez des roses, soyez béni,
Accrochez-en une à ma boutonnière,
Pendant que je suis aujourd'hui encore bien en vie...
N'attendez pas que je sois parti.

Tuesday, June 30, 2009
12:43 PM

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

10 Commentaires

Adoration


De nouveaux dieux sont apparus,
Ce sont nos nouvelles idoles :
appelés drogues, sexe, pouvoirs;
argent, puissance, prestige.

Notre société sacrifie notre jeunesse,
à l'autel de nos égoïsmes.
Moins d'édcuation, moins de respect.
Plus de pauvreté dans notre monde.


Monday, June 01, 2009
8:02 PM

Oeuvre originale
Auteur : Femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

7 Commentaires

Souffrance


Je suis triste à l'idée de cet Amour,
qui me porte vers elle,
elle qui me faisait croire à des rêves inaccessibles,
Mais qui me laisse avec mes pleurs.

Je la portais aux nues,
Je ne pouvais vivre sans elle,
Elle me disait la force de son Amour,
Mais je n'arrivais pas à le sentir au fond de moi.

Elle me disait des mots d'amour et de tendresse,
Mais n'étaient que des mots dénuées de toutes intensité, et de profondeurs.
Elle me disait son attachement,
Mais c'est moi qui souffrait de mes attaches à son âme et son coeur.
Elle me disait son amour pour moi,
Mais cela ne vibrait pas en moi.
Elle m'oubliait pour se consacrer à elle-même,
Je criais ma souffrance en cet abandon.
Je voulais partager sa vie,
Elle ne voulait que partager un moment.
Je voulais tout lui donner,
elle ne désirait qu'aimer du bout des ongles.
Je voulais exploser d'Amour pour elle,
Elle refroidissait mon ardeur.
Je voulais la retrouver,
Elle préférait vivre sa vie, sans moi.
J'étais attachée à elle,
Comme à une drogue,
Dont je ne pouvais me passer,
qui me faisait souffrir au fond de moi !
Comprendre que je recherchais son Amour,
qui m'aurait permis de m'échapper de moi-même,
M'y attacher pour ne plus être seule,
Et pourtant me retrouver en pleine douleur.
Parce qu'elle décidait de vivre loin de moi,
sa propre vie sans moi.
Je ne lui manquais pas,
Comme elle me manquait comme ma dose que je n'avais plus !

Saturday, May 30, 2009
5:03 PM

Oeuvre originale
Auteur : Femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

8 Commentaires

Fuite


Nous sommes si peu de choses, toujours à la recherche d’une occupation.
Nous fuyons notre solitude qui nous fait nous rencontrer nous-mêmes.
Nous la fuyons à travers des achats qui nous font exister,
A travers la nourriture qui nous donnes l’illusion d’être présent au monde,
Dans les croyances, la télévision, même Internet,
Qui nous évite de nous regarder nous-mêmes.
Nous avons peur de nous retrouver seule, alors nous trouvons pleins de subterfuges,
Pour sortir avec des amies, discuter, dîner et surtout ne pas être seule !
Nous sommes comme l’artiste qui a tout donné à son public, sur scène,
Et qui se retrouver bien seul dans sa loge, perdu au milieu de son vide,
Que nous ne pouvons supporter !
Tout est bon, même s’accrocher avec quelqu’un qui nous fait exister.
Que devient l’Amour dans tout çà !
Parfois, même souvent n’est-il qu’une fuite au devant de soi-même,
Pour toujours être occuper avec la personne aimée.
Mais est-ce cela le véritable Amour !

Saturday, May 30, 2009
4:49 PM

Oeuvre originale
Auteur : Femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

6 Commentaires

Rêve


Que sommes-nous vraiment !
Petites personnes à la recherche de sa propre sécurité !
Pour cela on est prête a tout, on se ment.
Comme si de l’Amour, nous pouvions hériter.

Ne sommes-nous pas que le rêve de nous-mêmes !
Centrées sur notre propre univers, notre propre importance.
Une seule chose importe : Aime !
Tout le temps, pendant toute ton existence.

Rien ne saurait exister en-dehors de nous-mêmes,
Poussière d’étoiles avec des rêves de puissance.
Nous ne sommes que le rêve de Dieu,
Sans qui nous ne sommes rien ici bas.

Saturday, May 30, 2009
4:38 PM

Oeuvre originale
Auteur : Femme

Ajouter à vos coups de coeur

Exprimez votre opinion
Impression

8 Commentaires

  Page 1   Suivant >>

Blog mis à jour le 18/10/2018 à 14:03:44



Traitement en cours...

Créé et hébergé par Capit