breacking,news,from,raghley
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Breacking news from Raghley

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 28/04/2011 à 18:39 Demander à la modératrice de supprimer ce forum

Breacking news from Raghley ?

Comment que je te me la pète, depuis le fond du trou du cul du monde, sans téléphone ni réseau internet.

Pour le téléphone, il suffit de descendre la colline.

Pour le web, faut faire les 20 kms jusqu'à Sligo.

C'est bon et c'est bien.

Une connexion au web, on peut s'en passer, surtout quand elle devient problématique.

Ce sera donc au fil de ma flemme et façon morse que j'ai décidé de vous tenir au courant de mon Irish trip de cette année.

Dans l'avion (Aer Lingus of course, ne vous faites jamais baiser par Ryanair) il y avait, just by me, une petite maman avec une petite grenouille de seize mois qui a passé les presque deux heures à changer de genoux entre mom' Eleinn et le Papipierre improvisé.
Maureen, qu'elle s'appelle. Bisous et bon vent, petite d'homme gracieuse et bisouteuse.
La maman ? Une collègue irish dispensant ses talents linguistiques dans une école très privée autour de Paris. Je n'en saurai pas plus.

M'en fous en fait : Maureen sait dire "un, deux, trois !"

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 01/07/2014 à 16:18 supprimer cette contribution

Et c'est reparti ! passés les 23 °C, les Irishes suffoquent.



Plus que 5 dodos.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 04/07/2014 à 16:51 supprimer cette contribution

Bizarre, ce départ après-demain.

Si je ne vais plus en Irlande en Juillet depuis des années, une des raisons est celle-ci : chaque année à la sortie des classes je ressens physiquement comme un relâchement intense. Je passe au moins trois-quatre jours à comater sur mon canapé, dans une sorte de descente nerveuse vertigineuse.
Après m'être zombifié, j'émerge tranquillou au bout d'une semaine et les vraies ouacances peuvent commencer.

Or, demain courses avec fifille, après-demain Blagnac avec fiston et le prochain qui me demande si j'ai bien mes papiers sur moi, je le fume !

Pat, Kike et Claire se sont donnés le mot : 3 sms se voulant rigolos et disant environ la même chose : "make sure u got your ID".

Bande de finauds.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 05/07/2014 à 07:38 supprimer cette contribution
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 08/07/2014 à 08:34 supprimer cette contribution

Ayé ! chuis dans la cuisine de Raghly Cottage, face à la baie.

Tout plein de choses à raconter mais pas encore eu le temps de me poser.

À demain pitêt.
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 15/07/2014 à 20:21 supprimer cette contribution

C'est parti…

Dim 06-07

Vol sans problème avec Frangin et sa Fifille.
Eux taillent la route vers Sligo où ils on loué une sorte d’appartement étudiant, moi je vais à Carlow chez ma Claire dans ma Nissan Note.
Je m’en fous complètement des bagnoles, je l’ai déjà dit… Mais quand le préposé de chez Hertz m’a annoncé une Renault Mégane avec une sorte de carte pour le contact, je lui ai demandé :
« Z’auriez point aut’chose, avec une bête clef ? » (Le tout en anglais, of course)
« No problem. »
Donc, Nissan.
Le soir j’ai proposé à Claire et Brian de venir à Raghly passer une journée ou deux. Mais quand Claire a compris qu’il leur faudrait se taper le canapé du petit salon de Kike, elle a décliné, cette princesse au petit pois.

Brian n’exclut pas l’aventure…

Lun 07-07

Après une visite au héron de Milford qui m’attendait gentiment, route vers Sligo où je retrouve mes Irishes tout émoustillés et tout pleins de blagues à la noix sur mon faux départ de Pâques. Se payer la bobine de quelqu’un est un art presque génétique chez tout Irlandais bien né. J’ai eu ma dose !

Bref, bisous bisous et me voili parti m’installer à Raghly Cottage.

Au pied de la petite montée, dans le virage à gauche, l’angoisse m’étreint soudain, putaing !
Cent-cinquante mètres plus haut je suis en nage, liquéfié par ce que je viens de comprendre. Oui je sais j’en fais des tonnes mais l’affaire est grave et Kike (yâââ) me confirme l’affreuse réalité.

Je n’ai pas remonté ce fil pour rien...

Il se trouve que l’été dernier quelques jeunes et joyeux inconscients ont eu la riche idée de passer des journées à pique niquer sur les rochers, en dégueulassant bien tout et surtout en s’amusant à plonger dans ce trou, en se défiant évidemment. Quel serait l’abruti qui arriverait à se tuer ?

Le propriétaire a appelé la « gardà », a fait un foin du diable et a fermé l’accès à « ma » falaise au moyen d’avertissements, panneaux et clôtures adéquates.
Et en plus il monte la garde !

J’ai failli repartir…
p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 15/07/2014 à 22:08 supprimer cette contribution

la Xi.

Mar 08-07

Matin hôpital pendant deux heures.

Donc, ma Nat n’est plus alimentée par la bouche (c’était devenu trop difficile) mais paradoxalement elle s’est un peu remplumée.
Elle a changé d’établissement et se trouve maintenant à Saint-John qui est plutôt une maison de retraite médicalisée qu’un hôpital. Mais ça lui convient mieux, elle bénéficie de soins « de confort » que l’hosto n’avait pas le temps de lui prodiguer : massages, injections ciblées de botox dans ses doigts douloureux, stimulations plus présentes, etc.

La conscience est toujours là même si Nat ne peut toujours pas parler (et ne le pourra sans doute jamais plus) et communique maintenant avec une petite sonnette façon comptoir d’hôtel.
Ding ! oui
Ding ding ! non.
Ding ding ding ! Bof, peut-être, je sais pas…

Fastoche :
« Est-ce que je suis ton parrain préféré ? »
Ding ! et ça la fait rigoler (elle rit beaucoup) parce que bon, hein, je suis son seul parrain...

Mais Dieu que c’est difficile.

Alors l’après-midi un bon bol d’air autour de Sligo avec Frérot tout heureux de promener sa fifille à Glencar Waterfall.





p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 15/07/2014 à 22:24 supprimer cette contribution

Mer 09-07

Journée tranquille ensoleillée à Raghly où je suis allé bouquiner sur les rochers d’en face, en voyant passer au moins six pêcheurs sautant les barrières.
Tout n’est donc pas perdu et je vais y aller aussi, screugneugneu !

Et qu’est-ce que j’ai lu ? Merci la Xi.

Et Kike ? keskelle fait Kike pendant ce temps ?
Ben elle se baigne avec ses chiens et son John qui surveille le tout !


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 16/07/2014 à 09:34 supprimer cette contribution

I wil, Xi, I will.

Jeu 10-07

Parmi les choses que je n’avais encore jamais vues en Irlande il restait la Giant’s Causeway. Jamais eu l’occasion. Hop, virée avec Frérot et sa Poupette.

Et bien la route est longue (quatre heures) et nous nous sommes retrouvés dans une sorte de grand barnum touristique à la manière de Disneyworld : tour de Babel, magasins, files d’attente…

Le guide audio en Français m’a vite fatigué : style « Salut les p’tits loups youipi tralala vous êtes à la Chaussée des Géants classée au patrimoine mondial de… ». Ta youle ! Jimmy, tu me soûles !

Et confirmation de ce que Pat m’avait dit ; la chaussée en elle-même est intéressante mais pas géante du tout.

Bilan mitigé. Journée éreintante mais content d’avoir complété ma checklist.

Ven 11-07

Hosto et excellente soirée chez Pat et Pauline.

Avoir soixante balais ne me fait pas grand-chose mais je réalise que mon Pat en a soixante-et-onze et Pauline soixante-dix. Avec ce qui leur est tombé sur le râble depuis la maladie de Nat ils vieillissent deux fois plus vite…

Quand on s’est connus j’avais quatorze ans.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 16/07/2014 à 10:07 supprimer cette contribution
Citation:
pollué ton fil mon carlow

Pas du tout : c'était exactement ça.

Quant aux "pékins", tu m'as fait rigoler : jamais vu autant d'asiatiques à la fois qu'à la Giant's Causeway. Frangin s'amusait à essayer de deviner les nationalités : Chinois, Japonais, Nord Coréen ?

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 16/07/2014 à 17:11 supprimer cette contribution

Sam 12

Journée entière à Lissadell House.

<--

La maison vient juste de rouvrir.

En effet cette grande maison victorienne a été rachetée en 2004 au fin de race qui l’habitait encore pour la somme dérisoire de 3 M€, par un couple de légistes dublinois et non par l’État irlandais, au grand dam de la population.

Les emmierdes ne se sont pas fait attendre : immédiatement les nouveaux proprios ont voulu restreindre des droits de passage centenaires (le terrain est un accès à la baie) et les gens ont commencé à râler, des pétitions ont circulé.

Le combat judiciaire a débuté en 2008 et les proprios ont décidé de fermer la maison elle-même à toute visite, en signe de protestation, na !

D’appel en appel ils ont fini par perdre cette année en cour suprême mais ont obtenu un remboursement de 75 % des frais de justice, plus élevés que le prix de la maison…
Le deal leur convenant, ils ont rouvert.

En plus de la maison et des jardins il y a deux magnifiques expositions :

- l’une, inaugurée par Leonard Cohen lors de son concert à Lissadell en 2010 (Pat et Pauline y étaient) est consacrée à W.B. Yeats,

- l’autre à Constance Gore-Booth, countess Markievicz, figure emblématique de l’indépendance irlandaise.

Tudieu ! sacrée bonne femme !

Tout ça à 5 kms de Raghly.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 16/07/2014 à 22:09 supprimer cette contribution
Citation:
j'ai cru voir des ânes dans les jardins !

Ma foi… c'est pas impossible.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 16/07/2014 à 22:35 supprimer cette contribution

By the way, après "Les naufragés…" je viens de terminer ça :



Superbe. Bon d'accord, ça se passe à Sligo, Strandhill, Rosses Point, Knocknarea… mais tout de même, magnifique roman sur l'aliénation morale de l'Irlande du début du siècle dernier jusqu'à nos jours.

La fin m'a scotché.



p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 16/07/2014 à 23:06 supprimer cette contribution

Dim 13

J’ai laissé partir Frangin et sa Pépette dans le Connemarra pour la journée (marre de la bagnole).

Et puis j’attends Brian qui doit venir ce soir jusqu’à mardi.

Irish breackfast et grande balade sur les rochers de Ballyconnell sur lesquels apparaissent des milliers de fossiles végétaux.

Le Brian, pas gêné pour deux sous me texte vers trois heures que finalement il ne vient plus.

N’empêche, il m’est venue l’idée d’une petite histoire irlandaise…


Lun 14

Hosto le matin, shopping et Shells toujours aussi délicieux mais devenu un peu « hype ».


Mar 15

Pêche et bye bye Frérot et j’ai rattrapé mon retard.


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 08:23 supprimer cette contribution

C'est du black pudding, du boudin noir, c'est délicieux. J'ai aussi du white pudding, plus épicé.

Différent de ce que nous appelons boudin.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 09:39 supprimer cette contribution

Dans la composition de celui que j'ai il y a
- de l'avoine
- des oignons
- du sang de boeuf.

Je n'en ai pas vu sur le site du Comptoir irlandais, dans le 13 ème, mais peut-être en ont-ils en boutique ? (difficile de vendre ça sur internet).

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 10:58 supprimer cette contribution

Voui mais je ne crois pas (je n'ai jamais vu) que le black or white pudding se mangent seuls ; je les ai toujours vus faire partie du traditionnel Irish Breackfast.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 10:59 supprimer cette contribution

Mer 16-07

Petite blagounette à l’hosto.

Puisque je suis ici il est évident que je n’ai oublié ni mon passeport ni ma carte d’identité.
En revanche j’ai réussi à oublier mon médoc contre la tension artérielle et ma fifille était chargée de me l’envoyer chez Pat, afin de m’éviter une mort aussi subite que lointaine.

RV 13h00, hôpital.
« Alors, tu as reçu mes médocs ? »
« Non, toujours pas, c’est étrange… »

Après cinq minutes de chambrage (« Assieds toi, ne te fatigue pas, etc. ») pendant lequel Nat rigolait, la voilà qui sort son bras de sous son coussin vert et me montre l’enveloppe.

Coquine, va ! Mais le rire de Natalie est plutôt un râle.

Le soir très beau coucher de soleil sur la baie de Raghly, depuis la fenêtre de la cuisine.

Mébon, je n’ai ni l’équipement ni le talent de Kike.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 11:57 supprimer cette contribution
Citation:
est-ce que la carte vitale est valable hors la france ?
parce que si tu as fait mettre ton suivi médical sur ta carte vitale

Non. J'ai une carte européenne valable un an qui permet de ne pas avancer les éventuels frais médicaux.
Suivi ? Je n'en sais rien mais tout va bien, je ne suis pas mort, apparemment.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 22:57 supprimer cette contribution

Jeu 17-07

Ayé, je suis allé sur mes rochers adorés. Mais il m’a fallu faire le grand tour, sauter dans la caillasse, franchir je ne sais combien de clôtures. Aïe maman, mes vertèbres ! Je suis rentré cassé mais quelle bonne après-midi.

J’ai pêché une mer d’huile, sans rien prendre bien entendu mais je m’en fiche : j’ai pu observer pendant plus de deux heures le manège d’un couple de guillemots nichant sur les bords du trou.


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 17/07/2014 à 23:04 supprimer cette contribution
200 !

Those tricky Irishes.

Dimanche dernier, en rentrant de Ballyconnel, je me suis arrêté au Ellen’s Pub, perdu dans la lande sur la route de Cloonagh. J’ai toujours aimé la simplicité accueillante de ce pub in the middle of nowhere.

J’étais au bar depuis une demi-pinte quand est entré un vieux bonhomme alerte que je connais pour avoir déjà taillé des bavettes avec lui car il a la particularité rare de faire des efforts et de parler un anglais compréhensible quand il s’adresse à moi.

Plutôt grand et sec, regard vert, je ne l’ai jamais vu porter de casquette ; en revanche il doit s’appliquer tous les matins à coiffer sa tignasse grise avec un moulin à légumes garni de pétards.

Il m’a reconnu, s’est juché sur le tabouret voisin.

« Comment allez-vous ? (en français) , vous revoilà à Raghly ? » et autres aménités.

« Figurez vous que je viens de croiser des compatriotes à vous, un peu bizarres.
Ils étaient dans une petite voiture rouge qui roulait très vite et faisait des boum boum boum assourdissants. À peine m’avaient-ils dépassé qu’ils ont freiné en faisant crisser les pneus et ont reculé jusqu’à ma hauteur, comme s’ils n’avaient pas pu attendre que je les rejoigne, précisa-t-il en levant les yeux.
Ils étaient quatre, assez jeunes, deux garçons devant et deux filles derrière. »

Il me précisa alors qu’il avait fait la guerre avec les alliés dans une unité comportant pas mal de Français, ce qui a son importance, en effet.

Il continua :
« Pendant que les filles gloussaient des « Il est trop vieux, autant demander à un mouton, continue, on verra bien », le conducteur m’a demandé dans une langue approximative si je pouvais lui indiquer le B&B de Mrs McSweeny, à Roskeeragh.
Je lui ai répondu en gaélique avec des signes de droite et de gauche.
« Laisse tomber», et ils sont repartis dans une gerbe de graviers.
Cinq minutes plus tard ils ont réapparu dans l’autre sens en faisant mine de ralentir mais quand ils m’ont reconnu ils sont repartis pleins gaz.

Vous comprenez, je n’aime pas trop qu’on se moque de moi, termina-t-il d’un œil malicieux. Peut-être sont-ils du côté de Carrigeens, qui sait ? »

À peine avait-il fini son histoire, sa pinte, moi la mienne, et alors que nous entamions en rigolant la tournée que j'offrais, nos quatre clampins entraient dans le pub et s’asseyaient à une table, avec l’air de découvrir une tribu inconnue au fond de l’Amazonie.

Un des garçons s’approcha du bar, un grand blond l’air bien benêt comme on sait faire chez nous. Il reconnut certainement mon compagnon de beuverie et bredouilla à l’adresse de la serveuse :

« Quatre Heineken, s’il vous plaît, et… pourriez-vous m’indiquer où se trouve de B&B de Mrs McSweeny, please ? »

« Mais certainement, lui répondit celle-ci avec un sourire moqueur (je la soupçonnai d’avoir écouté notre conversation) c’est très simple : vous repartez vers la gauche et surtout ne changez jamais de direction. La route s’arrête chez Mrs McSweeny, au bord de la mer. Vous ne pouvez pas vous tromper.»

Quand ils sont repartis, aussi vite qu’ils étaient venus, je demandai à mon voisin :

« Vous croyez qu’ils vont trouver ? »

Il me répondit avec un clin d’œil souriant :

« Probablement, ne vous inquiétez pas. Anyway, je le saurai car il se trouve, voyez-vous, que Mrs McSweeny, et bien… c’est mon épouse. »


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 19/07/2014 à 11:50 supprimer cette contribution

Ven 18-07

Après-midi à l’hosto et le soir ma Pau qui me régale de jambon cuit maison, chou et pommes de terre.

Nouvelles, les pommes de terre. En ce moment sur les routes plein de petits stands avec des panneaux : « fresh dug potatoes ».
J’en ai même vu un avec « this morning dug potatoes ». Il pousse un peu le bouchon, celui-ci ; comment vérifier qu’elles sont du matin, ses patates ?

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 19/07/2014 à 11:57 supprimer cette contribution

Comme je fais dans l'Irish en ce moment, lu ça :



Nul à iech. Suis allé jusqu'au bout, pour voir… ça vaut pas tripette.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 19/07/2014 à 18:38 supprimer cette contribution

Mouais… je l'avais mis dans ma sélection à emporter après avoir vu cette émission de François Busnel.

Citation:
Sur cette trame concise, Paul Lynch a su tisser un récit intense, épique...

Elle est plus que concise, la trame, elle est famélique (mais Xi, je ne veux pas te spoiler le machin si tu veux le lire ).

Quant au récit je l'ai trouvé lourdingue, farci de redondances et finalement sans grand intérêt.

Avec une particularité pénible au début mais on finit par s'y faire : je ne sais quel effet est recherché mais dans ce roman les dialogues sont intégrés au récit narratif.
Pas d'alinéas ni guillemets ni tirets démierde toi.

Mébon, des goûts et des couleurs…

Il me reste ce pavé (600 pages )

et mon Maupassant si j'ai plus rien.



p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 19/07/2014 à 19:09 supprimer cette contribution

Sam 19-07

Après l’hosto, Pat étant scotché devant le British Open de golf, visite au petit marché artisanal où Kike (Yâââ) vend ses photos, cartes, calendriers et plumes de paon, puis grand tour dans Sligo.

Je ne sais pas comment l’idée ne m’est pas venue plus tôt : je me suis acheté deux pulls d’uniformes scolaires, à ma taille (XX fat) :

- un gris de la Sligo Grammar School,

- un vert pétard du Ballinode Community Collège.

Comment que je te me vais me la péter cet hiver lors de mes dernières réunions de dirlos !


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 20/07/2014 à 22:23 supprimer cette contribution

Dim 20-07

Ce « Pablo the peacock » devient de plus en plus entreprenant.

Avant il se contentait de brailler ses « léon léon » et de monter sur la fenêtre pour réclamer la nourriture que Kike laisse à son intention à ses « guests ». (à gauche)

En vieillissant môssieur s’enhardirait presque.

Il a neuf ans et d’après Kike cette bestiole peut vivre trente ans en moyenne.



p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 22/07/2014 à 07:55 supprimer cette contribution


Lun 21-07

Nat fatiguée par une séance de massage, je ne reste pas longtemps.

Pour le reste, comme Louis XVI : « rien », le traintrain habituel sauf que le soir, plein de bonne volonté, Pat m’annonce son intention de venir me donner une leçon de pêche demain à Raghly.

Nous verrons…

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 22/07/2014 à 21:37 supprimer cette contribution

Mar 22-07

Dans la nuit petit sketch pas drôle du tout, à trois heures du matin : beep beep beeeeep, l’alarme « fumée » a décidé de vivre sa vie.
Pas moyen de l’arrêter, il a fallu que je la démonte et que j’enlève la pile.
Kike, désolée, m’explique que c’est justement parce sa pile est faible que le machin s’est mis à buzzer.
Quand je pense que ces sialoperies seront bientôt obligatoires chez nous…

Excellent après-midi à la pêche avec mon Pat et son « look so Irish », sous une douche écossaise revigorante.
Nous n’avons évidemment rien pris mais quel bon temps ensemble, rien que tous les deux !

Rentrés trempés mais contents comme des minots.


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 23/07/2014 à 07:22 supprimer cette contribution

Bof, pas traumatisant non plus. Dans le pâté, j'ai d'abord cherché des noises… à mon téléphone.

p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 23/07/2014 à 07:42 supprimer cette contribution

Non là le son n'était pas très fort mais très aigu, dans le couloir, et je ne comprenais pas d'où il provenait.


p_carlow, irish_frog - 913080lui écrire blog Publié le 24/07/2014 à 07:13 supprimer cette contribution

Mer 23-07

Bon anniversaire Natalie.

Youpi, donc.

Pat & Pau m’ont expliqué que les médecins les ont reçus il y a quelque temps pour leur recommander de pas trop espérer dans les progrès de Nat, car un jour ou l’autre une dernière crise surviendra…
Délicat.

N’empêche, c’était chouette d’être pour une fois tous ensemble à l’hosto.


<Précédente | 2 | 3 | 4 | Page 5 | 6 | 7 | 8 | Suivante> | Dernière>>

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Breacking news from Raghley| Suivant >>
Conditions générales Contact