Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum

La convoitise dans l'oeil

Il avait l’air désespéré. En fait, il ne comprenait pas. “Je l’invite, nous explique-t-il, elle accepte. Bon. Jusqu’ici tout va bien. La soirée se passe bien, tout ça, et puis, et puis, à chaque fois, c’est pareil, elle ne veut pas aller plus loin.” Grand silence. “Que leur demandez-vous ?


- Je lui dis au revoir !
- D’accord. Mais juste avant ?
- Eh bien, je lui demande si elle veut bien m’inviter à boire un dernier verre !
- Combien de femmes vous ont refusé cela ?
- Toutes.
- Et vous avez, à chaque fois, demandé à boire un dernier verre chez elle.
- Oui. À chaque fois. Mais, mais que dois-je faire !

Grand silence.

- Vous n’avez pas une petite idée ?
- Non. Oh si, ne rien leur demander, c’est ça ?
- C’est ça. Ne rien leur demander.
- Mais ce n’est pas la peine alors. Je ne coucherai jamais.
- Et là, vous couchez ?
- Non, mais je tente.
- Vous ne pensez pas que le résultat est le même ?

Grand silence.

- En fait, c’est la convoitise dans l’oeil qui met tout par terre.
- La convoitise dans l’oeil ?

Il paraît intéressant de rappeler que toute femme est multiple. En effet, elle peut “se donner” au bout de dix minutes, de dix heures, dix jours ou dix mois. C’est la même femme. Simplement, elle obéit à l’impulsion du moment, c’est tout. Ce qui veut dire qu’elle choisit dans l’immense majorité des cas le moment où l’homme va 1) se jeter sur elle sauvagement 2) la faire vibrer comme jamais 3) la louper lamentablement 4) la laisser faire 5) etc.

Mais revenons à l’impulsion du moment. Cela veut dire qu’elle aura l’impression, inconsciemment, que c’est le moment. En cela, elle agira comme ses ancêtres ont agi. Elle est en cela génétiquement programmée.

Sans tomber dans une psychologie de bas étage (et qui n’a plus cours), qui tendrait à démontrer que si la femme offre son corps, c’est pour assurer la pérennité de sa race avec le mâle qui lui en semble le plus apte, force nous est de reconnaître que c’est, nous l’avons dit, encore elle qui choisit et l’homme, et le moment. Il est donc illusoire de penser, sauf en de très rares cas, que la femme va se jeter sur l’homme car il lui a payé un dîner, fut-il soigné.

Le jeune homme déçu par ses rencontres féminines est sans doute sympathique, voire plaisant, sinon elles n’auraient jamais accepté cette soirée. Simplement, il a fait une erreur monumentale : il a laissé passer dans ses gestes, dans ses attitudes, dans ses phrases et surtout dans son regard, qu’il la désirait. Il a confondu l’intérêt et la convoitise. Et n’importe quelle femme, même bête à manger du foin, saura déceler l’intérêt sexuel qu’elle suscite. Toutes.

Une dizaine de jeunes femmes ont accepté, selon ses dires et en moins d’un mois, de sortir avec lui. Il est déplorable de penser que, sur cette dizaine, une au moins était prête à succomber à son charme dans un temps ridiculement court (quelques jours), deux ou trois auraient pu découvrir rapidement “qu’il était charmant ce jeune homme, et qu’après tout, au bout de quelques jours (voire semaines), on ne sait jamais...” Trois encore avec lesquelles cela auraient pris un temps fou (pour lui), deux ou trois mois peut-être... Et puis les autres avec lesquelles aucune chance n’était permise.

Ce jeune homme, rappelons-le, n’a offert ces dîners qu’à des jeunes femmes libres, de celles qui ne demandent qu’à être séduites. Encore faut-il y mettre les formes.

Et la première des conditions pour séduire une femme, c’est justement de ne pas chercher à la séduire... Il faut s’efforcer d’être naturel, sympathique, responsable, curieux (d’elle), ouvert, et surtout... savoir la mettre en confiance. La femme se donnera à un homme en qui elle aura confiance. Elle lui confiera son corps, elle se confiera à lui. Elle ne se donnera jamais à un homme de qui elle se méfie.

La convoitise maintenant. C’est quand l’homme décortique du coin de l’œil la femme assise en face de lui. Quand il la dévore des yeux, lui adresse des sous-entendus inopportuns, la submerge de compliments insupportables, la considère en somme comme un gâteau au chocolat.

L’homme se doit de mettre à l’aise l’invitée, faire découvrir à celle-ci sa courtoisie et son savoir-vivre naturels, faire passer son admiration, même si cela revêt une certaine hypocrisie, pour son cursus (quel qu’il soit, c’est ça, l’hypocrisie). Essentiel aussi, vous êtes asexué. Vous n’avez aucun désir sexuel immédiat. Tout va bien pour vous.

Bien sûr, me rétorquerez-vous, mais si elle belle et désirable, et si vous n’avez pas assouvi vos bas instincts depuis... ouhlala ! que faire pour lui dissimuler votre émoi, bien naturel vous semble-t-il?

Réponse : assouvissez vos bas instincts. De quelques manières que ce soient (masturbations, prostituée, copine sympa), arrangez-vous pour arriver à ce rendez-vous vide, neutre, assouvi.

Vous serez ainsi d’un naturel imparable en ce qui concerne le sexe. Et vos chances augmenteront. Confiance toujours, dites à la jeune femme que vous avez un rendez-vous tardif et que vous devrez la raccompagner, à votre grand regret, plus tôt que prévu. Rien de tel pour la mettre à l’aise.

Et rassurez-vous, la jeune femme que vous convoitez, si elle veut profiter comme une bête de votre corps d’athlète, que cela soit le 1er ou le x rendez-vous, elle saura bien vous le faire savoir. Restera à annuler votre soi-disant rendez-vous.

Le mot du psy 1) vous êtes d'accord 2) pas d'accord

1) La convoitise dans votre œil vous a sans doute joué des tours, et vous savez maintenant que la femme s'aperçoit immédiatement de votre émoi. Vous appliquerez dorénavant cette recette simple : être vide, physiquement et sentimentalement ; neutre, ouvert, curieux, sympa. Stop.

2) Vous confondez sans doute désir et précipitation. Si une femme a un besoin viscéral d'être désirée, elle n'en montrera rien. Par contre, ce qu'elle déteste par-dessus tout, c'est d'être convoitée à l'instar d'une chèvre qui ne court pas trop vite. Ne pas confondre.

Article original sur grOOnk

Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit