debat,arriere,garde,france,2,22h30

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > LA CultureAller à la dernière page
<< Précédent |

Débat d'arrière-garde sur France 2, 22h30

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 13/02/2006 à 02:17 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
A 22 h30 sur la 2 va être diffusée une émission sur le piratage de la musique.

On peut en sourire.

Comme si le partage de la musique par le Net posait vraiment problème ! Depuis qu'existent les radios libres, il existe de fait un partage de la musique qui au contraire aide les éditeurs à écouler leur production : qui aurait l'idée d'acheter une chanson qu'il n'aurait pas au préalable entendue et aimée ?

La question n'est pas même celle de la rémunération des auteurs de contenu : comme on s'en doute, s'il est possible de collecter des droits d'auteurs pour les passages en radio, il peut être plus simple encore de collecter par le Net, où on a des ordinateurs pour effectuer automatiquement cette comptabilité (une modification toute simple d'Azureus pourrait le permettre). Du reste, quand on aime une chanson (c'est mon cas pour Hearbeat City), on achète le disque... si on le trouve :-)

La vraie question du partage sur le Net, c'est celle des vidéos (BBC, PBS, France 5...) : un fantastique patrimoine audiovisuel en friche pure et simple, sur lequel l'INA veille avec autant de soin que les clercs de la Renaissance qui ne voulaient pas que la population puisse lire la Bible parce qu'ils en étaient, eux, les dépositaires autoproclamés. Il n'y a que le Net qui peut débloquer cette situation anachronique de rétention d'un contenu qui a déjà été payé avec l'argent du public !

Pourquoi les archives de l'INA ne sont-elles pas depuis belle lurette sur le Net, à la disposition de tout un chacun ? Estime-t-on plus intéressant de les stocker dans des locaux d'archives jusqu'à ce ce que le temps les ait rendues inutilisables ?

Nous sommes dans une situation assez comparable à celle de la proclamation des droits de l'homme : il s'agit ici d'un droit au savoir, et d'un droit pour le public d'avoir accès à ce qu'il a payé, et qui lui appartient. La musique constitue une question tout à fait secondaire (on peut toujours se payer un CD). L'accès à des documentaires scientifiques, historiques et culturels très bien faits et mis sous sequestre sans raison valable, voilà tout autre chose.
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 00:24 supprimer cette contribution
En fin de compte, cette émission n'était pas aussi mal qu'on aurait pu le craindre.

Moments forts :

Louis Bertignac
se prononce pour une musique gratuite sur le Net dans la mesure où cela permet de la faire connaître et de remplir ses concerts. Il est à noter que Jean-Louis Aubert était montré en début d'émission, lui, nettement moins compréhensif envers le P2P.

Le député Carayon, qui a tout compris (ouf ! Il y en a donc quand même un !), a fait état des pressions et chantages du lobby des majors concernant la légalisation de sa position.

Les compagnies se gardent bien de dire que si la vente des CD a baissé d'un tiers (ce qui est normal, parce que tant qu'à acheter un album, on préfère tout de même l'avoir en DVD !), le business des sonneries personnalisées pour mobiles a rapporté nettement plus que le manque à gagner sur les CD, et constitue un pactole pour les artistes.

Enfin, tout n'est pas morose pour les vendeurs de CD, à condition que leurs prix soient raisonnables : l'auteur de l'intégrale Mozart pour CD (plus de 100 CD pour 99 € !), lui, a fait fortune. The right product at the right price.

1705278 Publié le 14/02/2006 à 00:28 supprimer cette contribution
oui c'était une émission trés intéressante.
Dommage qu'on ait pas eu un sujet traitant du bisness des opérateurs internet qui font leur beurre et leur publicité sur le téléchargement haut débit
1512221 Publié le 14/02/2006 à 00:33 supprimer cette contribution


Y cause de quoi , lui ???
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 00:35 supprimer cette contribution
Citation:
Dommage qu'on ait pas eu un sujet traitant du bisness des opérateurs internet qui font leur beurre et leur publicité sur le téléchargement haut débit
Cela ne te rappelle rien ? 1984, presque tout le minitel en 3613. 1986, un mixte majoritairement 3615 dans la journée et 3614 le soir. Et puis une fois que tout le monde était bien accroché, on a monté le palier de facturation du 3615.

Il ne faut jamais sous-estimer le potentiel de nuisance de ceux qui veulent du pognon facile sans en foutre une datte en contrepartie.
1512221 Publié le 14/02/2006 à 00:37 supprimer cette contribution


Paganel qui tente ..
49914 Publié le 14/02/2006 à 01:35 supprimer cette contribution
Citation:
Pourquoi les archives de l'INA ne sont-elles pas depuis belle lurette sur le Net, à la disposition de tout un chacun ?

Euh si je peux me permettre , je connais un peu le rayon en question... et en fait il s'agit aussi, comme on peut s'en douter, d'une histoire de gros sous : quel standard video adopter ? Quel type de serveur ? Et comment faire avec l'evolution technologique ineluctable et pourtant imprevisible ?
Ca n'est malheureusement pas aussi simple qu'une histoire d'argent public.... mais je suis d'accord avec l'image des clercs cherchant a controler l'acces aux archives tv
Citation:
Y cause de quoi , lui ???

C bon tu peux aller relire ta collec de San Antonio dans tes chiottes, on discute serieux ici
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 07:49 supprimer cette contribution
Citation:
quel standard video adopter ? Quel type de serveur ?
MPEG. BitTorrent.

Y aurait-il la moindre raison d'adopter autre chose ?

La question qui va se poser est celle du stockage disque, car l'INA devra faire la mise de fonds initiale. Ce n'est pas l'euro d'investissement par gigagoctet qui coûte, mais tous les frais qui vont autour. A terme, il faudrait que le stockage devienne réparti, "à la BitTorrent" aussi : ceux qui sont fana mordiscus d'une oeuvre la garderaient sur leur disque dur à la disposition des autres, un peu comme les hommes-livres de Fahrenheit 451.

Nos lectrices nous pardonneront de nous arrêter un moment pour chercher quelle pouvait être la pensée qui se dérobait sous ces paroles énigmatiques de l'archidiacre : Ceci tuera cela. Le livre tuera l'édifice.

A notre sens, cette pensée avait deux faces C'était d'abord une pensée de prêtre. C'était l'effroi du sacerdoce devant un agent nouveau, l'imprimerie. C'était l'épouvante et l'éblouissement de l'homme du sanctuaire devant la presse lumineuse de Gutenberg. C'était la chaire et le manuscrit, la parole parlée et la parole écrite, s'alarmant de la parole imprimée quelque chose de pareil à la stupeur d'un passereau qui verrait 1'ange Légion ouvrir ses six millions d'ailes. C'était le cri du prophète qui entend déjà bruire et fourmiller l'humanité émancipée, qui voit dans l'avenir l'intelligence saper la foi, l'opinion détrôner la croyance, le monde secouer Rome. Pronostic du philosophe qui voit la pensée humaine, volatilisée par la presse, s'évaporer du récipient théocratique. Terreur du soldat qui examine le bélier d'airain et qui dit : La tour croulera. Cela signifiait qu'une puissance allait succéder à une autre puissance. Cela voulait dire : La presse tuera l'église.
49914 Publié le 14/02/2006 à 12:31 supprimer cette contribution
Citation:
MPEG. BitTorrent

Mouais mais lequel ? A l'epoque ils hesitaient avec le MPEG 4. Il y avait aussi un prb de parc informatique : il fo bien le lire, ce MPEG 4. Et donc les histoires d'evolution de standard impliquaient des surcouts d'equipements...
Par ex., et ceci est valable aussi pour la BNF, on est oblige de garder des anciennes machines pour pouvoir lire n'importe quel document dans un autre format (mettons par ex. le disque 78t.), on n'a pas les moyens de transferer tous les documents anciens (surtout pas les millions d'heures d'archives videos)... voila pourkoi ils gardent des lecteurs de format videos differents, Betacam, Betamachin chouette, etc. etc.

Et a l'epoque le "bit torrent" n'existait pas encore
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 15:02 supprimer cette contribution
Il faut à mon sens bien distinguer les archives analogiques des archives numériques. Les archives analogiques sont mal en point sous deux aspects : elles sont déjà un peu dégradées, et elles ne sont pas diffusables telles quelles à tout moment sur le réseau. Il n'en va pas de même des numériques : celles-là peuvent être mises à disposition telles quelles, et c'est celui qui les reçoit qui les mettra sous la forme voulue au moyens de moulinettes, sur sa machine et en utilisant son temps. Quitte à mettre à disposition à son tour le document converti sur le réseau.

Il faut confier les oeuvres à celui qui est le plus à même d'en bénéficier : le peuple. Je ne verrais pas d'inconvenient ce que qui me concerne à laisser tourner mon PC 24h/24 pour mettre tous les écrits de Victor Hugo (40 Mo, une misère !) à la disposition de tout un chacun. D'autres font pareil pour la musique :

http://www.jackhylton.com/

(cliquer "download")

Ce qui n'est pas réparti est foutu. Actuellement, la wikipédia est très mal en point parce qu'elle est stockée sur des serveurs centralisés au lieu d'être répartie sur des millions de PC dans le monde. Il faudra soit qu'elle se bittorrentise elle aussi, soit qu'elle crève d'apoplexie sous son propre succès.
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 15:14 supprimer cette contribution
Ah, j'oubliais : une signature SHA-1 (ou même plus forte encore) des oeuvres numériques permettra de repérer les petits malins qui viendraient couper ce qui ne leur plait pas dans les oeuvres, ou les trafiquer de toute autre façon. Le seul serveur centralisé nécessaire dans cette affaire sera le distributeur de clés SHA-1. Dans un premier temps, il n'aura pas à servir beaucoup plus qu'un million de requêtes par jour. Pas la peine donc de prendre un monstre. Pour le financer, la licence globale sera tout indiquée.

On en parle ici :

/forum/topic.asp?topic_id=37421&forum_id=47&forum_title=
49914 Publié le 14/02/2006 à 15:18 supprimer cette contribution
Citation:
Il faut à mon sens bien distinguer les archives analogiques des archives numériques

Oui effectivement, on ne parlait pas tt a fait de la meme chose : j'en etais reste a ce prb
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 15:23 supprimer cette contribution
En fait, on pressent bien le modèle qui va se dégager : plus une oeuvre a de succès et plus elle va passer de facto dans le domaine public (ce qui n'est pas grave, puisque si elle a eu du succès son créateur a déjà été largement rémunéré).

La grande erreur de la loi sur le copyright a été de traiter la question en terme d'années alors que ce qui compte est le nombre d'exemplaires vendus indépendamment du temps.

Et Disney, qui voudrait étendre la loi sur le copyright à 120 années après la mort de l'auteur afin de pouvoir continuer à s'enrichir en dormant, ne va pas du tout dans le bon sens (qu'est-ce qui pourrait justifier de toute façon un copyright ne serait-ce que plus de 20 ans après la mort de l'auteur ?)
49914 Publié le 14/02/2006 à 15:26 supprimer cette contribution
Citation:
(qu'est-ce qui pourrait justifier de toute façon un copyright ne serait-ce que plus de 20 ans après la mort de l'auteur ?)

Je me rappelle que Zappa avait eu des soucis avec les heritiers de Ravel pour sa reprise du Bolero : il avait pu le sortir sur une 1ere edition de son CD "The best band you never heard in you life" (paru depuis en single), mais ensuite ils lui etaient tombe dessus a bras raccourci et surtout a base de proces ...
Il a du degager le titre de son double album.
Quand on pense qu'en plus Ravel avait compose ce morceau au depart pour un simple mariage...
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 14/02/2006 à 15:33 supprimer cette contribution
Victor Hugo avait une position des plus radicales : pour lui, à la mort de l'auteur, eh bien hop, plus de droits d'auteur ! Compte tenu de ce qu'il touchait avec les siens, il avait bien du mérite...

20-25 ans, cela semble un délai correct permettant aux enfants que l'auteur laisserait derrière lui d'avoir une éducation correcte. 70, c'est du racket pur et simple de gens qu n'ont contribué en rien à l'oeuvre et veulent vivre en sangsues sur le travail des autres.
862644 Publié le 28/02/2006 à 04:36 supprimer cette contribution
Vous me faites chier vous n'avez rien compris à ce post
1354109 Publié le 10/03/2006 à 00:13 supprimer cette contribution
Disney ils sont mal partis ils vont se faire piquer Winnie l'ourson qui est plus populaire que ce bon vieux Mickey! Comme quoi il y a eu quelqu'un pour sauver Winny
Et quand on voit que ceux qui se font le plus d'argent avec les droits des artistes c'est les star académiciens c'est vrai zéro inventivité on fait que reprendre des vieux des vieux et ça se vend comme des ptits pains Alors que les majors pourraient promouvoir des nouveaux artistes ils préfèrent faire des plans marketing pfff
D'ailleurs je sais pas pourquoi mais les artistes que moi j'aime je peux pas trouver leurs oeuvres intégrales en téléchargement bizarre Quel dommage pour moi que je sois pas adepte de Laurie ou d'Ilona pleurer
49914 Publié le 10/03/2006 à 00:16 supprimer cette contribution
Citation:
Vous me faites chier vous n'avez rien compris à ce post

Excellent
49914 Publié le 10/03/2006 à 00:18 supprimer cette contribution
Citation:
Et quand on voit que ceux qui se font le plus d'argent avec les droits des artistes c'est les star académiciens

Faux : ce sont des victimes du systeme, des veaux qui croient qu'aller a l'abattoir avec une couronne de pissenlit sur la tete fait d'eux des rois
Ce sont les majors et les editeurs qui se font du pognon grace aux droits de diffusion.
49914 Publié le 10/03/2006 à 00:18 supprimer cette contribution
Citation:
D'ailleurs je sais pas pourquoi mais les artistes que moi j'aime je peux pas trouver leurs oeuvres intégrales en téléchargement bizarre

Boarf , sisi on va bien te trouver des choses, t'inquiete pas va, vu ce que je trouve moi-meme
1354109 Publié le 10/03/2006 à 15:38 supprimer cette contribution
Si tu me trouve ddt en téléchargement moi je veux bien
Page 1

Forums > LA Culture Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Débat d'arrière-garde sur France 2, 22h30| Suivant >>
Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


A 22 h30 sur la 2 va être diffusée une émission sur le piratage de la musique . On peut en sourire. Comme si le partage de la musique par le Net posait vraiment problème ! Depuis qu'existent les r
debat-arriere-garde-france-2-22h30