driss,nuage,essore

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Vos Poèmes Poèmes Poètes Concours
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

Driss, le nuage essoré

 
Ce poème est dédié à Feu Driss, le fou de la bravoure et de l'humanisme .

Depuis la colline d’ici bas
Jusqu'à la cime enneigée de la vie,
Il a semé, partout une traînée de chimères
Pour baliser son passage d’entre les dents de scie des sommets,
D’entre les crocs ravageurs du temps qui s’écroule
Et d’entre les oublis qu’il a subis
Depuis la première enjambée
Dans le vide de ses jours.

Il a arpenté la durée
Dans la nudité et l’étouffement des saisons
Pour retracer les limites d’un espace
Sur la planète des rêves insatiables.

Il s’est fait du rêve une patrie
Et de la patrie un rêve à tailler dans le roc,
A embellir comme une reine,
A chérir comme un enfant,
Et à pleurer si on la perd.

Depuis la première enjambée dans l’océan de ses rêves
Il n’a goutté ni à l’arôme des plantes,
Ni à l’odeur du sol,
Ni à la saveur des fruits de saisons
Qui s’égrènent comme un chapelet défait dans le noir.

Dans la nudité et l’étouffement des saisons,
Il s’est fait enterrer dans l’impossible de la vie.


Enregistré le 8 Novembre 2016 à 12:31
par Unpoeme - 1836125lui écrire blog
(tous ses textes)

Oeuvre Originale

Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


Ce poème est dédié à Feu Driss, le fou de la bravoure et de l'humanisme . Depuis la colline d’ici bas Jusqu'à la cime enneigée de la vie, Il a semé, partout une traînée de chimères Pour baliser s
driss,nuage,essore