echo,vallee

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Vos Poèmes Poèmes Poètes Concours
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

L'écho de la vallée

 
Tel un linge essoré,
Le visage pâle,
La vallée panse ses meurtrissures
La main tremblante
A la suite de l’avalanche des années sèches
Et des crues affolantes des saisons d’abondance.

Fragilisée depuis et pour toujours
Elle se laisse envahir
De ceux qui la sucent jusqu’à la moelle.
Elle perd la raison à justifier sa propre perte
Et ses forces à bâtir ses remparts,
Quand le besoin de survivre
La chatouille comme une envie
quelle ne peut satisfaire.

Elle se résigne à la plainte sourdine
Qui ne blaire ni les slogans
De ceux qui draguent ses offrandes
Ni la voix de ceux qui vendent sa peau aux enchères.
Elle se veut elle-même
Mais se perd dans sa propre quête.

Elle se résigne à l’oubli des promesses,
Au refus des éloges
Et à la netteté menteuse des nuages
Qui attisent ses envies
Mais dans sa gorge
Ils tuent de soif
Son appétit des saisons douces
Et des nuits sans peur ni cauchemars.

Dans les décombres des temps
Qui coulent, comme le sang, dans ses veines
La vallée écarte ses jambes
Au vent qui la viole
Offre son corps
Au soleil qui l’encule
Et quand elle se réveille le matin
Elle comprend qu’elle ne mettra au monde
Que des jours bâtards
Qui reprennent en chœur
Les pleurs d’antan
Et les larmes de tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé En ligne


Enregistré le 26 Octobre 2016 à 23:44
par Unpoeme - 1836125lui écrire blog
(tous ses textes)

Oeuvre Originale

Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


Tel un linge essoré, Le visage pâle, La vallée panse ses meurtrissures La main tremblante A la suite de l’avalanche des années sèches Et des crues affolantes des saisons d’abondance. Fragilisée depui
echo,vallee