Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum

1 homme 2 femmes

Et puis trois chiens, quatre chats. Non, je plaisante. Un homme marié a une maîtresse. Il va perdre les deux. Ou alors il fera au moins une malheureuse.

Voyons d’abord la malheureuse. La malheureuse, c’est soit la mariée, la vieille, pour la maîtresse, soit l’autre, la salope (pour la mariée). Commençons par la malheureuse “ femme ”. Elle est au courant pour la maîtresse (on ne sait pas comment mais on s’en fout). Passé les pleurs et les cris, elle a accepté la situation antérieure mais demande à son mari de quitter la salope. Son mari tergiverse, il se sait pas si il doit partir ou non, il aime les deux, gagne du temps. La femme souffre, le somme de régler ce problème (je vous passe les détails). La situation s’enlise. Elle souffre.

Continuons par la malheureuse “ maîtresse ”. Elle est au courant pour le mariage (on s’en fout comment !). Au début, elle accepte la vieille, mais très vite, dès qu’elle sent que le gars jouit comme un fou, et qu’il lui dit (avoue !) qu’avec sa femme c’est plus ça, elle espère. Elle accepte de moins en moins la situation antérieure et le somme de choisir. Son amant … (voir plus haut). La situation s’enlise. Elle souffre. Arrêtons un peu de tergiverser nous-mêmes. On sait bien que si la femme n’a pas tout fait pour garder son homme, qu’elle se laisse aller, qu’elle ferme les yeux, qu’elle lui refuse son petit corps (de temps en temps) et des caresses ou pratiques quelle juge cochonnes tout le temps (cochonnes, on aura tout vu !), qu’elle a moins de plaisir, etc. C’est vrai qu’il s’y prend peut-être mal, mais s’il trouve une maîtresse qui lui offre ce que sa femme lui refuse, il aurait bien tort de ne pas en profiter… Ou alors c’est un malade !

Un bémol cependant, si sa femme est formidable et ne lui refuse rien (remarquez, s’il s’y prend bien), alors là, c’est un malade. On ne parle pas, macho comme on est, de l’impromptue, de l’occasion, d’une soirée arrosée et de la fille facile qui veut d’un soir vite fait pourquoi pas… parce que là, c’est normal . (je sens comme des injures qui, tout à coup, pleuvent). Donc, il prend maîtresse. Et il se fout dans une m... incroyable. Si sa femme ne sait rien, ça va un peu mieux pour lui. Mais sa maîtresse : " Dis-lui ! ", " Tu lui as dit ?", " Profites-en pour lui dire ", " Quand est-ce que tu vas lui dire, à la vieille ? ", " Ah, que je suis malheureuse ! " (On vous l'avait bien dit.) La maîtresse remplace, en emmerdements, largement une femme. Si la femme sait… Mais on en a parlé plus haut.

Bon, essayons de conclure cet article par des hypothèses :


1) la maîtresse en a assez d'attendre. Elle rompt (elle a bien raison). Lui, affolé, lui court après, lui offre la lune. Rien à faire. Donc, il en veut à sa femme.
a) elle est au courant. Elle aura un mal fou à lui pardonner. Lui fera payer cher ce qu'il lui a fait. Prendra peut-être aussi un amant. Na ! Je le plains.
b) Elle n'est pas courant . Il lui fait une vie d'enfer. La rejette quand elle veut ( !?). Semble bizarre, agressif, désespéré. Elle le questionne, il la rembarre. Lui avoue tout (le con !), mais là, c'est une autre histoire. Ne lui dit rien (c'est mieux), mais elle est malheureuse. Son mari a changé. Je la plains.
c) Sa femme le quitte. Elle n'a pas supporté cette histoire. Ne crois plus son mari. Lui refuse tout : " Non, ne me touche pas, elle te faisait ça, elle ? Eh bien, va la retrouver ! " Il est très mal.
2) Il quitte sa femme, et là, c'est la maîtresse qui n'a plus confiance en plus (a-t-elle jamais eu confiance ?). Il a trompé sa femme, il l'a quittée. Pourquoi cela ne se reproduirait-il pas avec elle? De plus, inconsciemment, il lui en veut de l'avoir obligé de quitter sa femme . Il est déboussolé. Il est mal . Je le plains.
3) Sa maîtresse le quitte, sa femme le quitte. Elles ne lui pardonnent pas de les avoir rendues malheureuse si longtemps et surtout de n'avoir pas su choisir. En clair, elles lui reprochent d'avoir été un homme, un vrai : un lâche, quoi. Inutile de vous rappeler à quel point il est mal, le pauvre.

Ce ne sont que des hypothèses, bien entendu, mais moi, ce genre de situations, ça me fait rire. Donc, je n'hésite pas.

Le mot de notre psy. 1) d'accord 2) pas d'accord

1) Si vous y avez compris quelque chose, tant mieux. Rappelons les faits, un homme a deux femmes, qui le quittent, l'une ou l'autre, ou les deux. Ou aucune, non ? Moi, ce que j'ai compris, c'est qu'il s'était foutu dans une m… incroyable, c'est tout. Tout comme vous ?

2) Vous pensez qu'il est tout à fait possible pour un homme, ou pour une femme, de vivre deux amours, voire plus, en même temps. Bon. Pour un temps, alors ? Tout le temps ! Vous êtes vraiment efficace, vous ! Un petit conseil pour les sous-doué(e)s comme nous !

Article original sur grOOnk

Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit