Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum

J'ai enfin compris

Je me suis creusé maintes et maintes fois la tête (du moins le cerveau droit), afin de comprendre pourquoi certaines jeunes femmes avec qui j’avais rendez-vous ne prenaient pas la peine de s’y rendre. Naïvement, je pensais qu’elles avaient été retenues par leur vieille tante malade, qu’un patron par trop présent leur avait intimé l’ordre de finir tel ou tel dossier urgent. En clair, je leur cherchais des excuses. D’autre part, je me suis demandé longtemps pourquoi elles ne m’appelaient pas (ou plus) pour m’expliquer le pourquoi du comment. J’ai enfin compris :

Elles étaient venues au rendez-vous, et là, elles m’avaient vu, et là elles avaient compris... Avant moi. Elles ont compris, et cela au premier regard posé sur moi (à cette terrasse de café), qu’elles allaient devenir mon esclave. Elles ont senti que si elles franchissaient les quelques mètres qui nous séparaient, il serait trop tard, que mon aura démoniaque les accaparerait à jamais. Elles ont compris que leur vie, tranquille jusqu’à présent, allait être bouleversée par un séisme formidable, que plus rien ne saurait être comme avant. Que leurs amis, qu’elles chérissaient, n’auraient plus lieu d’être. Que leurs enfants, si elles en avaient, perdraient leur maman. Que leur famille ne les reconnaîtrait plus ; qu’elles abandonneraient tout pour moi.

Oui, elles ont senti, dans un temps ridiculement court, qu’elles ne pourraient résister à mon animalité latente, à mon charisme flamboyant, à la puissance de mes actes sexuels... Allez, va ! Je ne leur en veux pas. Peut-être aurais-je agi de même dans leur cas ? Sans doute le fait de me côtoyer jours après jours édulcore en ce qui me concerne la conscience de ma sensualité torride. La prescience des femmes m’étonnera toujours.

Le mot de notre psy : 1) d'accord 2) pas d'accord

1) Un rendez-vous manqué, ce n'est pas grave. Deux, c'est un peu gênant. Plus, franchement désagréable. Alors, autant se faire une raison et imaginer qu'elles ont préféré " fuir le bonheur avant qu'il ne se sauve ". Ca soulage et fait du bien en même temps. Faut pas s'en priver.

2)Vous ne supportez pas les rendez-vous manqués. De ceux qui laissent un goût amer dans la bouche. Surtout si vous ne savez pas pourquoi ça n'a pas marché. Consolez-vous en pensant qu'il ou elle a perdu une occasion rêvé d'accéder au bonheur… avec vous.

Article original sur grOOnk

Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit