agnes,abecassis
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Agnès Abécassis

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 02:02 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Les extraits ci-dessous sont cités conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique, qui autorise toute citation d'extraits d'une oeuvre à des fins de commentaire.

Ce fil est un essaimage du fil plus général Littérature de merde, dans Plaisir d'écrire (on ne saurait parler de Plaisir de lire concernant certains textes, mais il y a tout de même un certain plaisir, et même un plaisir certain, à les dégommer, au nom du respect que l'on a peut-être encore pour la langue française).

Je précise que l'auteur n'étant pas mis en cause en tant que personne, il n'y a nullement diffamation, mais seulement commentaire littéraire établi sur des pièces précises.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 11:58 supprimer cette contribution
Citation:
Voir Carlow se défiler brusquement la queue entre les jambes a son petit côté comique aussi
Je maintiens
913080 Publié le 29/02/2008 à 12:17 supprimer cette contribution
Citation:
Je maintiens


No problemo, baby.
2123913 Publié le 29/02/2008 à 12:27 supprimer cette contribution
Citation:
Mais pour des raisons claires, et défendus avec des arguments clairs aussi. Ici, je constate juste que personne ne vole au secours du passage que j'ai cité (les oppositions ne sont que générales et sans rapport direct avec le texte lui-même), et cela confirme qu'il était utile de mettre les choses au point.

Puisque tu l’as constaté toi même, que comptes tu faire?
1374418 Publié le 29/02/2008 à 12:48 supprimer cette contribution
Que de bavardages inutiles, de critiques, de polémiques, d'injures .... là aussi, beaucoup de bla-bla,
pour ne rien dire ....
pour "imposer" son idée,
pour se faire valoir,
pour se rendre intéressant si tant est qu'on puisse l'être,
pour parader,
pour se faire passer pour un être que l'on est pas,
pour rabaisser les autres,etc

la liste serait bien trop longue ...

Je ne viens presque jamais, mais ne le regrette pas ....

Bonne continuation, suis du même avis que p Carlow
687571 Publié le 29/02/2008 à 14:10 supprimer cette contribution
Une fois n'est pas coutume, je suis de l'avis de Paganel.

C'est effectivement de la sous-littérature. Prétendre que c'est "un style", pour cacher son absence, c'est de la pure fumisterie. Franchement, qui a osé éditer et publier ça ?!?
Je suis d'autant plus choqué que je galère depuis des mois pour publier mon premier roman, qui - toute modestie gardée - est d'un niveau littéraire bien supérieur à cet espèce de langage parlé.

Ben oui, je juge, et ce n'est pas mon habitude. Mais là, honnêtement, je suis excédé de lire des choses pareilles.
1118305 Publié le 29/02/2008 à 14:12 supprimer cette contribution
"Rebecca n'en finit pas de nous faire rire. Agnès Abécassis réussit donc le tour de force de reprendre les tribulations de cette ‘toujours divorcée’ sans se morde la queue... Extrait d'une 'critique'

"mon message est le suivant : " non seulement on peut survivre en ne mangeant que des pâtes, mais on peut même revivre en couple en ne sachant cuisiner que ça ! "
Quant aux hommes : continuez à me lire ! Vous apprendrez plein de choses sur les femmes, et vous serez plus forts !"
Interview de l'auteur

Motivation de l'auteur je cite : redémarrer dans la vie avec l'expérience d'une adolescente sans en avoir l'âge !

Tout est dit !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 17:59 supprimer cette contribution
Citation:
Puisque tu l’as constaté toi même, que comptes tu faire?
Juste le faire savoir. Si chacun est vigilant sur la langue, elle restera un outil de précision. Une partie de ceux à qui on a fait remarquer une chose en parlent eux-mêmes plus tard à d'autres. Si le coefficient de répétition est supérieur à 1, c'est tout bon.

Ce qui est regrettable, c'est surtout qu'existe une Eliette Abécassis et qu'on a l'impression que les ouvrages de cette Agnès Abécassis n'ont été édités que pour ternir l'image de la première auprès des lecteurs qui ne font pas attention aux prénoms (ce qui est fréquent avec un nom rare).
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:02 supprimer cette contribution
Citation:
Je suis d'autant plus choqué que je suis galère depuis des mois pour publier mon premier roman, qui - toute modestie gardée - est d'un niveau littéraire bien supérieur à cet espèce de langage parlé.
Va chez Calmann-Lévy en indiquant que s'il l'a publiée, elle, il peut bien a fortiori te publier, toi
♥alibraufinistère - 709689lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:21 supprimer cette contribution
Citation:
Va chez Calmann-Lévy en indiquant que s'il l'a publiée, elle, il peut bien a fortiori te publier, toi

Là je crois que tu confonds littérature et commerce. Et si cette Eliette était susceptible de vendre plus de bouquins que notre ami Yala ?
Parce qu'il n'y a pas que le style de l'auteur qui compte, il faut penser au lecteur aussi...
Exemple : ma fille m'avait offert un roman "noir" d'Antoine De Caunes ; celui-ci est un bon animateur de télé je suppose, mais pour les romans policiers j'ai mieux à lire. Ma fille n'a pas lu Vernon Sullivan, mais elle aime De Caunes...
Paganel : mauvaise éducation !

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:27 supprimer cette contribution
Citation:
Et si cette Eliette était susceptible de vendre plus de bouquins que notre ami Yala ?
Je commence par rappeler qu'Eliette n'est pas en cause. C'est d'Agnès que nous parlons.

La puissance d'un éditeur se compose de deux facteurs : l'alimentaire, qui asure sa survie d'aujourd'hui. Les vrais talents, qui assurent à la fois son prestige et sa survie de demain.

Je ne dis pas qu'Yla soit dans cette catégorie, puisque je n'ai pas lu son bouquin. Ce qui est certain, c'est que Denis Blanchot s'y trouve, et qu'il n'est pas publié (il faut avoir lu Le Grand collectionneur une fois dans son existence : c'est Proust et Borges réunis !; je l'envoie en PDF à qui me le demande contre promesse d'un avis donné en retour à l'auteur)
Citation:
Exemple : ma fille m'avait offert un roman "noir" d'Antoine De Caunes ; celui-ci est un bon animateur de télé je suppose, mais pour les romans policiers j'ai mieux à lire. Ma fille n'a pas lu Vernon Sullivan, mais elle aime De Caunes...
Paganel : mauvaise éducation !
Je ne sais pas. Il faudrait savoir qui a écrit le roman de De Caunes. Il y a des nègres excellents. Nous en avons même un qui est entré à l'Académie française (*), Erik Orsenna.

(*) Au fauteuil de Cousteau, ce qui ressemble à un gag

913080 Publié le 29/02/2008 à 18:42 supprimer cette contribution
Citation:
je me demande si par contre domi est du même avis que carlow et/ou si carlow est du même avis que domi !


et je rappelle juste que je n'ai donné aucun avis, ici...
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 29/02/2008 à 18:44 supprimer cette contribution
Citation:
et je rappelle juste que je n'ai donné aucun avis, ici...
1769789 Publié le 29/02/2008 à 18:52 supprimer cette contribution
Citation:
que pour ternir l'image de la première
J'aurais plutôt tendance à penser, non pas à ternir, mais à utiliser l'image pour vendre un produit(livre). Bref!

Les goûts de chacun étant ce qu'ils sont, si le texte en sujet, apporte du plaisir à des individus, et bien, c'est bon pour eux.

La langue est un symbole qui, entre autre, créer des images et suscite des raisonnements chez la personne qui interprète le message. De manière générale, lorsque la langue est restrainte, il est normal que les images et les raisonnements soient restraints également. La capacité de raisonnement étant ce qui distingue l'espèce humaine des autres espèces vivantes, elle devrait donc être encouragé.

La langue est également en interaction avec la société où elle est pratiqué. Un exemple de cela, serait présenté par les critiques que faisaient Karl Krauss envers l'évolution/utilisation de la langue allemande (par les journaux/politiciens etc.) après la première querre mondiale. Critiques prémonitoires vers les tristes évènements qui suivirent.


Enfin pour ce que j'en pense .....
1769789 Publié le 29/02/2008 à 18:55 supprimer cette contribution
..
Trazi - 826035lui écrire blog Publié le 01/03/2008 à 00:02 supprimer cette contribution
Qu’un écrit sans intérêt se vende, c’est désolant, après tout pourquoi pas, mais de savoir que quelqu’un l’achète c’est encore pire. Je suis surpris de rencontrer des jeunes d’une culture impressionnante, ils ont tout lu ! Et d’autre d’une ignorance absolue, c’est comme s’il y avait de moins en moins d’intermédiaires.

Par contre ces dialogues m’ont fait réfléchir sur une contradiction que je n’avais pas relevée et je vous en remercie. J’ignore se cela vous intéressera, mais je vous le soumets.

D’un coté, je considère que juger est une prétention car pour cela il faut se croire convaincu que sa propre façon de pensée est une référence suffisante pour se croire capable de juger les autres.

D’un autre coté j’estime l’esprit critique comme une nécessité indispensable pour ne pas se laisser aller à croire n’importe quelle affirmation ou idéologie.

Alors critiquer et juger seraient deux comportements opposés ? Où est la différence ? Pas sur l’argumentation qui peut ou non être plus ou moins logique ou détaillée dans les deux cas.

Je crois que le jugement conclu à une affirmation alors que l’esprit critique abouti à une question.

Un juge décide en son âme et conscience que l’acte d’une personne est légal ou illégal. Son jugement est public et dans son essence, définitif, même si un autre vient le casser, ce la prouve la « solidité » de sa nature.

Un critique propose une façon de voir, il ne dit pas c’est bien ou mal, mais j’aime ou je n’aime pas. Un critique peut casser un spectacle mais on ne casse pas une critique on se contente de la contredire ou de la dévaloriser.

Le jugement à partir de son échelle de valeur affirme une conclusion

La critique à partir de son échelle de goût propose une estimation de valeur.

On peut difficilement se défendre d’un jugement car dans le fond il ne s’intéresse guère à l’avis de celui qui est jugé, il est asséné, il s’adresse plutôt au autres personnes.

Face à une critique il semble possible de continuer le dialogue et de défendre son point de vue. Une critique s’adresse à tous mais aussi à celui qui est critiqué.

Je continuerais donc de m’exprimer avec tout mon esprit critique tout en essayant de ne jamais juger…

Difficile quand même de ne pas se mélanger les mots !
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 01/03/2008 à 00:12 supprimer cette contribution
Citation:
On peut difficilement se défendre d’un jugement car dans le fond il ne s’intéresse guère à l’avis de celui qui est jugé, il est asséné, il s’adresse plutôt aux autres personnes.
Pas que je sache, Trazi ! Le plus important dans un jugement, on dit bien que ce sont les attendus, qui doivent montrer que le juge a bien lu les arguments de chaque partie et en a tenu compte. Si ce n'est pas le cas, le jugement peut être cassé.

Ce sont les attendus qui font que 65% des personnes qui passent au tribunal sont "assez satisfaites" d'un jugement (contre 50% prévisibles sinon). Ce sont les attendus du jugement des caricatures danoises qui ont fait que le CFCM ne s'est pas pourvu en appel après le premier jugement.

Les attendus servent essentiellement, pour la personne déboutée ou condamnée, à montrer que l'on a tout de même compris son point de vue.
913080 Publié le 01/03/2008 à 01:59 supprimer cette contribution
Ne lui manque que la robe.

Amen ?
domi - 417343lui écrire blog Publié le 01/03/2008 à 16:42 supprimer cette contribution
En attendant, à force de prendre le langage de la populace mis sur le papier pour de la littérature, on se retrouve avec un Président de 50 piges insulté comem pas permis répondre lui aussi par des insultes...

Le résultat n'est pas brillant.

Mais bon, y a rien à y faire, un pays en récession ne l'est pas qu'économiquement FATALEMENT. Le reste suit... C'est ce que nous vivons.

Y en a ici qui devraient relire Platon.
Il avait tout pigé.

Le problème c'est que les Barbares, les Huns et les Ostrogoths se fichent de Platon…

Ils foncent, ils envahissent les esprits, ils tuent, ils écrasent et de leur violence parfaite et accomplie, naît parfois une NOUVELLE civilisation.

La nôtre s'effiloche dans les méandres de l'histoire, dans les couloirs sombres et glacés d'une époque qui s'est éteinte en...1945. Le nouveau monde ne venait pas seulement sauver la vieille Europe...
Ça c’est juste pour les benêts vulgaris…

Il a fallu 50 piges pour qu'on en prenne conscience, le grand Meaulne c'est bien trop loin, Zola une image d'Épinal, V Hugo une nostalgie pour un monde éteint à jamais. Sartre que j'ai jamais pu blairer ne fait plus recette, y a plus que des amateurs qui se cherchent, mais ne se trouveront pas.

La littérature Française est comme sa société, déglingué, dépassée et un peu perdue…
Et les exceptions ne font pas la règle. Sans les femmes et leur romantisme congénital, les éditeurs seraient TOUS en faillite.

Ces temps sont des temps sauvages et ce n’est que le début.

Le respect des choses et de la société n’est plus qu’un mot! Place au voyeurisme et au clinquant, le surnombre remplace la qualité, partout!
Va falloir faire avec… Faute de pouvoir faire sans.
1945139 Publié le 01/03/2008 à 18:08 supprimer cette contribution
Qu’un écrit sans intérêt se vende, c’est désolant, après tout pourquoi pas, mais de savoir que quelqu’un l’achète

c'est pas çà un pleonasme
1945139 Publié le 01/03/2008 à 18:11 supprimer cette contribution
D’un coté, je considère que juger est une prétention -----------------------------------------------------------------------------------------
exactement....

je ne peux juger que ce que je sais faire correctement moi même.

par contre j'aime ou j'aime pas
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 02/03/2008 à 00:22 supprimer cette contribution
Citation:
Le problème c'est que les Barbares, les Huns et les Ostrogoths se fichent de Platon…
http://www.aufildemeslectures.net/?P=d&au=624

Cela étant, la situation est pire que je ne le pensais. J'avais viré TF1 de ma télécommande il y a un bail, mais l'ai remise ce soit pour l'émission des plus grandes gaffes du direct, qui pouvait - on ne sait jamais - être intéressante. Le résultat est consternant : je croyais que la population ne savait plus écrire. La situation est plus grave : elle ne sait pas davantage parler ni penser, pas plus qu'elle n'a de bagage intellectuel et pas plus qu'on ne cherche à lui en donner.

Donc, pour meubler les trous entre 100 séquences de 20 secondes, ce qui aurait dû faire 33 minutes, on a utilisé :

* une description de ce qu'on allait voir suivie d'un rappel de de qu'on avait vu
* des applaudissement sur commande (parfois 15 secondes d'applaudissements pour une réplique qui en prenait 3 !
* de la musique rythmée toujours à deux temps, à croire que davantage, ce serait trop compliqué pour le bas peuple et qu'il se perdrait en comptant au-delà.
* quelques pages de pub, qui étaient ce qu'il y avait de moins mauvais
* Des haha, et des hoho et des hihihi d'animateurs, se pressant sans doute de rire à leurs propres blagues puisque personne d'autre ne semblait le faire.

J'espère que vous avez tous vendu vos actions TF1. Je doute qu'on puisse longtemps passionner longtemps les foules avec cette daube crétinisante.

Au moins, un écran Internet, on peut lui répondre !
687571 Publié le 02/03/2008 à 10:10 supprimer cette contribution
Citation:

J'espère que vous avez tous vendu vos actions TF1. Je doute qu'on puisse longtemps passionner longtemps les foules avec cette daube crétinisante.
Je crois que tu sous-estimes le crétinisme des foules en question. Elles adorent ça ! Il faudrait voir, il faudrait avoir les chiffres des parts d'audience de la roue de la fortune et de ce genre d'émission à fort coefficient de débilité.
Bien au contraire, je pense que le seul moyen de tirer quoi que ce soit d'intéressant de TF1, c'est justement d'acheter leurs actions.

J'ai un petit reste de sens moral en réserve, qui fait que je ne me résoudrais pas à cette extrémité.
1470591 Publié le 02/03/2008 à 11:50 supprimer cette contribution
Le texte cité en liminaire par Paga est absolument nul.

Vacuité du propos, désert lexical, pouvoir évocateur nul, syntaxe de niveau Sarkosien, registre plus plat que la Belgique... On aura beau chercher, on ne trouvera pas grand chose pour défendre la qualité littéraire de cette chose.

Tout simplement car il ne s'agit pas de littérature. Même populaire.

Attention: n'y voyez qu'un simple constat, pas l'expression d'un (dé)goût personnel. C'est à peu près au niveau de Lake et Eve faisant les andouilles sur les forums Aff'. Et lorsqu'elles s'y adonnent, ça m'amuse, tout comme ce texte m'amuserait peut-être. A cette nuance près: Eve et Lake ne prétendent pas faire de la littérature.

Dit autrement, il m'arrive d'aller au McDo et de ne pas détester ça. Mais je ne mets pas McDo au niveau de Bocuse. Faut pas déconner. Voilà tout.

Est-il scandaleux que les éditeurs publient ce type de production ? Pas plus ni moins que ce que nous donne par exemple la télé grand public.

Ce sont des entreprises commerciales, qui donnent aux gens ce que ces derniers demandent.

Ce ne serait pas si grave s'il restait quelque place pour un tout petit peu de qualité.

Hélas...

Bogla.
1522535 Publié le 02/03/2008 à 11:53 supprimer cette contribution
Citation:
A cette nuance près: Eve et Lake ne prétendent pas faire de la littérature.

Ah sisisi !! méchant Bogla ! pleurer pleurer pleurer

1470591 Publié le 02/03/2008 à 11:55 supprimer cette contribution
Eh bien comme tu vois tu as gâché ton talent ici alors que tu aurais pu vendre le dernier livre à la mode...

bogla.
1522535 Publié le 02/03/2008 à 11:57 supprimer cette contribution
Citation:
tu as gâché ton talent ici

Ben fo bien tester ses effets de style quelque part

Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 02/03/2008 à 12:33 supprimer cette contribution
D'un autre côté, comme disait Coluche, « tant qu'il y a des couillons qui marchent, on ne peut rien dire »

http://www.agnesabecassis.com/defaultbloc.asp?qs=

(Choix "Exprimez-vous" pour lire ceux des avis qui n'ont pas été supprimés )

Une chose est certaine : ses lecteurs écrivent comme elle. En d'autres termes, ils pourraient sans doute se passer de lire ses livres et carrément les écrire eux-mêmes; évidemment, comme pour les potages, ça prend moins de temps de les acheter tout faits.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 01/11/2009 à 18:30 supprimer cette contribution
http://fr.wikipedia.org/wiki/Agn%C3%A8s_Ab%C3%A9cassis#Biographie

Bien fait pour elle !
2603217 Publié le 01/09/2010 à 11:32 supprimer cette contribution
Citation:
Je précise que l'auteur n'étant pas mis en cause en tant que personne, il n'y a nullement diffamation, mais seulement commentaire littéraire établi sur des pièces précises.

C'est une façon de voir les choses, mais ça ne tromperait pas un babouin, pas même un juge.
Paganel, antisémantique - 980920lui écrire blog Publié le 21/11/2010 à 06:14 supprimer cette contribution

Hop ! On remonte le fil, au cas où quelqu'un de surmené aurait l'idée saugrenue d'offrir ça à quelqu'un pour Noël.



1 | Page 2

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Agnès Abécassis| Suivant >>
Conditions générales Contact