psychologie,juste,neurotransmetteurs

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > PsychologieAller à la dernière page
<< Précédent |

Il n'y a pas de psychologie. Juste des neurotransmetteurs

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 19/11/2008 à 07:48 Demander à la modératrice de supprimer ce forum

Il vous suffit de les connaître pour gérer au mieux votre vie
2025831 Publié le 21/11/2008 à 19:56 supprimer cette contribution
Ah
Enfin, je vais bien
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 21/11/2008 à 19:57 supprimer cette contribution
Citation:
euh ... c'est pas étonnant , mais j'ai pas compris .
Je viens de vérifier, il n'y a pourtant que des mots français là-dedans.
1311537 Publié le 22/11/2008 à 01:09 supprimer cette contribution
Prof', tu sais mon problème d'orthographe et de grammaire qui fiche le camp, dès lors pourquoi me galéger quand je pose une question sur un de tes propos que je n'ai pas compris ?
1945139 Publié le 22/11/2008 à 11:09 supprimer cette contribution
MOI j'en prends une poignée matin et soir et je me sens parfaitement bien,moi aussi

LAROXYL
Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).

DEROXAT
Traitement de :
- Episode dépressif majeur..
- Etat de stress post-traumatique.


Le mécanisme d'action des antidépresseurs est généralement lié à un effet sur les neurotransmetteurs (en particulier la sérotonine et la noradrénaline).
1945139 Publié le 22/11/2008 à 11:12 supprimer cette contribution
Citation:
Je vois que la grammaire domite est contagieuse


de temps en temps çà m'echappe
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 22/11/2008 à 11:14 supprimer cette contribution

La société actuelle ne peut en aucun cas vous rendre heureux; mais elle peut vous faire oublier moyennant obole appropriée que vous êtes malheureux, ou faire que vous vous en foutiez, ce qui est presque aussi bien...

... pour ceux qui ne souhaitent pas vous voir faire de politique
1945139 Publié le 22/11/2008 à 11:23 supprimer cette contribution
http://www.lanutrition.fr/imprim_article.php?article=815&dossier=1
1945139 Publié le 22/11/2008 à 11:31 supprimer cette contribution
Citation:
La société actuelle ne peut en aucun cas vous rendre heureux


quelle est la société qui peut rendre heureux
aucune ...si on a une bonne sciatique
ou une migraine
ou une crise de coliques nephretiques

On ne demande pas à être heureux puisque çà n'existe pas

Simplement à pouvoir vivre sans douleurs physiques .....
parcequ'une crise d'angoisses çà vous bousille la vie

La politique ...
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 22/11/2008 à 11:42 supprimer cette contribution
Citation:
quelle est la société qui peut rendre heureux
Dans le cas de gens en assez bonne santé physique, qui représentent tout de même 80% de la population, n'importe quelle société où il serait facile de s'opposer efficacement à ce qui ne plait pas, par exemple au moyen d'un jeu équilibré de contre-pouvoirs.

Cela éviterait quelques dérives comme les suivantes :

1) eau, vin, huile, lait, vinaigre fournis en vrac.
2) les mêmes sont livrés en bouteille, avec consigne. Argument : "Comme ça, vous n'êtes pas obligé de venir avec votre récipient"; on raporte la bouteille consignée, ce qui ne change pour le coup pas grand chose.
3) les mêmes sont livrés en bouteilles jetables. Argument : "comme ça, vous n'êtes pas obligé de les rapporter". On n'est surtout plus obligé de nous rembourser la consigne. Passons !
4) les bouteilles doivent être rapportées dans des containers spéciaux. Argument : "comme ça, on peut les recycler". On en rest ramenés au point de départ question manipulations de bouteilles, à ceci près que nos rues résonnent à longueur de journée de fracas de verre déposé dans les containers.

Et si on en était carrément resrés au point 1, ça n'aurait pas été plus simple tout de suite ?
1945139 Publié le 22/11/2008 à 15:26 supprimer cette contribution
eau, vin, huile, lait, vinaigre fournis en vrac.

pour moi
l'eau du robinet
huile,lait,vinaigre en bouteilles plastique

Dans ta rue on boit beaucoup de vin


et çà te pourrit ton bonheur

viens
Viens, viens sur la montagne
Tout près du ciel j'ai ma maison
Viens, viens sur la montagne
Là-haut il fait si bon
1311537 Publié le 22/11/2008 à 16:51 supprimer cette contribution
"" il n'y a pas de psychologie , juste des neurotransmetteurs ""

Cette affirmation, proposée comme sujet de ce fil est au mot près la base d'action des lobbies pharmaceutiques du domaine dont le but est de dire :" hors de nos molécules toute vie est impossible" .
Résultat de ce genre de raisonnement : En France nous consommons trois fois plus de neuroleptiques que dans les pays comparables avec des taux de suicide ( suicidés presque toujours traités avec ces molécules sans apport de "psychologie") de 3 à 5 fois plus élevés.

Une majorité des molécules proposées quasimment en libre service sont normalement fabriquées par l'organisme (ou sous une forme ayant les mêmes effets).

Les lobbies pharmaceutiques ont presque eu la peau en France de la psychiatrie "de ville", seule à même de poser les diagnostiqueset de bien prescrire ces molécules, d'en suivre les effets (qui peuvent conduire au suicide ) et de sevrer le plus rapidement possible alors que dans la réalité en France les patients sont installés dans des traitements à vie .(rente pour les labos et officines)

L'apport de l'échange avec le psychologue est primordial Prof', d'abord pour le controle, ensuite pour aider le patient a activer ses propres systèmes défaillants. Dire l'inverse c'est aller vers une médecine uniquement chimique, limite libre service, d'accoutumance, bref ton propos rejoints la communication des laboratoires pour qui un médecin qui réfléchit, parle à son patient, le soutient, le relance est un homme à abattre.
Je suis surpris que cela soit énoncé par un scientifique de formation, à moins que tu travailles pour LILLY ( fabricant du Prozac).

Même dans les atteintes dures des neurotransmetteurs ( magniacodépression, affection rare mais vulgarisée par ceux qui n'en connaissent pas la gravité) l'apport du psychologue est essentiel : ceux qui connaissent cette maladie, ne serait-ce que pour l'avoir cotoyée dans ses proches, te diront qu'en phase "magniaque" le malade se sent bien, euphorique et se refuse à prendre son traitement ; lorsqu'on sait que du niveau de pic de cette phase dépend le niveau de creux qui va suivre (et c'est là que les suicides et la soufrance sont nombreux et redoutables) et ainsi de suite ; lorsqu'on est informé que l'entourage qui conseille au malade de prendre son traitement pour écrêter cette phase magniaque est vécu comme un empoisonneur dans la plupart des cas,on comprends mieux, surtout si on l'a vécu de très près que seul l'apport du psychologue-prescripteur, s'il a trouvé la confiance du malade est primordiale ! je dis bien primordiale !

La chimie sans l'apport et le contrôle du psychologue peut certes gommer les effets gênants pour la société, elle enrichit les laboratoires mais elle ne soigne pas un malade en le rendant autonome : hors cher Prof', ces malades là se retrouvent presque toujours seuls ( la vie avec eux est très dure et le plus souvent amène le divorce) et sans l'apport de la psychologie de ville, ils sont perdus car incapables de prendre le traitement en phase magniaque.

Le raisonnement proposé en sujet de ce fil me parait comparable à la psychiatrie de la camisole, sauf que les molécules des labos engraissent mieux les labos que les camisoles les drapiers.

Il ne faut pas confondre dans le raisonnement les maladies " de simple carence " comme l'ostéoporose, le diabète etc ... ou le raisonnement du patient est intact avec les maladies touchant les neurotransmetteurs ou le raisonnement du patient est affecté, or une molécule, si elle n'est pas absorbée est...sans effets ; dans ces affections des neurotransmetteurs, ou le patient n'est pas toujours, selon les phases, en situation de gestion de ses traitements le rôle du psychologue est indispensable, c'est une escroquerie ou une grande méconnaissance du domaine qui peuvent amener à dire l'inverse .
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 22/11/2008 à 16:55 supprimer cette contribution
Citation:
En France nous consommons trois fois plus de neuroleptiques que dans les pays comparables avec des taux de suicide ( suicidés presque toujours traités avec ces molécules sans apport de "psychologie") de 3 à 5 fois plus élevés.
Et malgré cela, nous avons une longévité moyenne sensiblement supérieure à celle des pays où on en consomme moins.

Ne pas oublier que si les suicides tuent 9 000 à 12 000 personnes par an en France, le stress en tue dix fois plus. Déshabiller une ligne statistique pour en étoffer une autre, et peut-être bien davantage, voilà qui ne semble pas être l'idée du siècle.

Pour le reste, bien sûr que le contact humain avec le médecin est important. Il se trouve que c'est vrai ici exactement comme pour toute autre maladie. Cela ne s'oppose pas. Cela s'ajoute.

On pourra cependant lire ceci... et puis également ceci.

Mais ce qui est bien, c'est qu'on ne va plus avoir besoin de vendre la décroissance, du moins en Europe : tout le monde va devoir l'y acheter, volens nollens .
1311537 Publié le 22/11/2008 à 17:13 supprimer cette contribution
"" cela ne s'oppose pas, cela s'ajoute ""
Tout à fait d'accord ; si le généraliste peut prescrire du calcium pour les ostéoporoses, je pense que spécialement dans les maladies touchant gravement les neurotransmetteurs ( maladies en majorité féminine (?) ) l'apport du psychologue est utile et je vais même plus loin, tout traitement à base de neuro-molécules prescrit au delà de ...disons trois mois devrait-être pris en charge par un spécialiste car , ou on entre dans un phénomène clientèliste, assez répandu,ou une dépression (ou autre affection du genre) peut être suspectée et le généraliste doit passer la main.

Pour les statistiques de "suicide" il ne faut pas oublier qu'en GB par exemple le suicide était un délit avec des consèquences patrimoniales ... le taux d'accident devait y être plus nombreux.
1945139 Publié le 22/11/2008 à 18:36 supprimer cette contribution
pour mon compte j'ai fait 15 ans de psychotherapie ce qui m'a permis de me débarrasser d'un environnement nefaste

Mais,vues les deux depressions que j'ai faîtes et le bien être dans lequel je me trouve il n'est pas question d'arrêter mes anti depresseurs

Seules les personnes ayant des angoisses permanentes peuvent savoir à quel point çà fait souffrir

Pendant 30 ans j'ai subi les perversités de mon pere puis de mon mari...tout en elevant trois gamins et en faisant ma classe.Il est certain que mon psychisme a dérouillé
PENDANT 10 ans j'ai arrête le traitement mais avec la menopause et le deces de mon cadet j'ai remis çà
repartie en clinique MGEN de la verriere j'en suis sortie au bout de 4 mois avec un traitement d'antidepresseurs
en 1984

j'ai un fils skizophrene(evidemment)...pour lui pas question d'antidepresseur

voilà
1945139 Publié le 22/11/2008 à 18:48 supprimer cette contribution
Et dans vos liens cher professeur y'a des cinglés
la telé
l'automobile
l'avion
le portable
la grande distribution
la viande
consommer local
se politiser

c'est du pipi de chat ce truc....


c'est pire qu'une secte

avec des raisonnements pareils on se suicide

et l'homme de cros magnon y mangeait pas de viande ...LUI
1311537 Publié le 22/11/2008 à 18:55 supprimer cette contribution
Alixe :
1945139 Publié le 24/11/2008 à 20:00 supprimer cette contribution
Quand vous ecrivez des messages ,paga,je ne sais jamais si c'est "du lard ou du cochon"
c'est à dire que je ne sais pas si ce que vous ecrivez est votre pensée
ou de l'humour

les innocents peuvent s'y laisser prendre

vanité vanité.....
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 24/11/2008 à 20:01 supprimer cette contribution
Citation:
les innocents peuvent s'y laissaient prendre
Bien fait pour leur sale gueule
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 24/11/2008 à 20:03 supprimer cette contribution
Citation:
Pour les statistiques de "suicide" il ne faut pas oublier qu'en GB par exemple le suicide était un délit avec des consèquences patrimoniales ... le taux d'accident devait y être plus nombreux.
Mon cousin Jean B. ne s'est pas suicidé le lendemain du décès d'une tante qui avait horriblement souffert. Il s'est tué accidentellement en nettoyant son arme précisément ce jour-là, nuance !
1945139 Publié le 24/11/2008 à 20:42 supprimer cette contribution
parceque le titre même de votre forum est une plaisanterie

ce sont les emotions qui provoquent les neuro transmetteurs et non l'inverse

1945139 Publié le 24/11/2008 à 20:48 supprimer cette contribution
Citation:
Bien fait pour leur sale gueule


raciste

2025831 Publié le 24/11/2008 à 21:26 supprimer cette contribution
Moi, je devine tout, ou presque
J'aimerais être moins psychologue
De plus, avec un peu d'entraînement, quand on connait un peu une personne on finit par penser pour elle
1945139 Publié le 25/11/2008 à 10:05 supprimer cette contribution
Citation:
De plus, avec un peu d'entraînement, quand on connait un peu une personne on finit par penser pour elle


donne moi un exemple STP
2025831 Publié le 25/11/2008 à 10:10 supprimer cette contribution
Un exemple ?
Lorsque tu as compris la façon de penser de quelqu'un tu le suis mieux dans sa façon de s'exprimer et même tu peux anticiper ce qu'il va dire !
Presque sans se tromper
A part ceux qui savent surprendre mais ça aussi on peut le prévoir
Paganel, aristautarcique - 980920lui écrire blog Publié le 25/11/2008 à 10:24 supprimer cette contribution
Citation:
Lorsque tu as compris la façon de penser de quelqu'un tu le suis mieux dans sa façon de s'exprimer et même tu peux anticiper ce qu'il va dire !
C'est la raison pour laquelle les couples finissent par ne plus rien se dire

On attribue la croissance rapide du cerveau de l'homme depuis sa séparation avec les chimpanzés à cette "course aux armements" faisant que pour correctement survivre il fallait en permanence arriver à comprendre ce que pensait l'autre en face. L'homme aurait été en quelque sorte, à l'instar de nos PC actuels, le premier animal à pratiquer de façon systématique la virtualisation jusqu'à ce que cela devienne chez lui une seconde nature.

La superstition, les religions et la paranoïa s'ensuivirent, puisqu'on s'était mis à attribuer des intentions à tout
2025831 Publié le 25/11/2008 à 10:36 supprimer cette contribution
Oui, enfin il ne faut peut-être pas faire un doux mélange de tout
Il y a des couples qui ne seront jamais sur la même longueur d'ondes
Même s'ils vivaient 100 ans ensemble, ils sont sur des voies parallèles et ne risquent pas de se rejoindre un jour...
1945139 Publié le 25/11/2008 à 11:21 supprimer cette contribution
Citation:
Il y a des couples qui ne seront jamais sur la même longueur d'ondes


des couples de tous genres

homme femme
mere fils
amie ami

les miens sont tellement vaniteux qu'ils n'admettrons jamais un echec
et pourtant

ils te font un tas de detours pour te prouver qu'ils avaient raison quand même
c'est le cas en ce moment

fiston a du mal à admettre qu'il s'est gourré sur mon compteur electrique

et mon ami qu'il s'est trompé en me faisant acheter une etagere

Je les laisse tranquille et moi je pense ce que je veux............!!!!!
2025831 Publié le 25/11/2008 à 11:25 supprimer cette contribution
C'est vrai qu'il y a des gens comme ça !
Ah ! ils nous fatiguent !

Mon fils et moi, en revanche, nous avons les mêmes goûts, nous nous comprenons rien que par un regard mais....
cela ne nous empêche pas d'avoir de franches discussions sur les différents sujets de la vie
En bref, il est moi au masculin !
1311537 Publié le 25/11/2008 à 16:43 supprimer cette contribution
"" tué accidentellement en nettoyant son arme ""
ah ben, juste comme De Grossouvre .
2487565 Publié le 24/03/2009 à 10:52 supprimer cette contribution
Je suppose que ce message est une petite provocation ou une blague :-)

Parce que les antidépresseurs, tout comme d'autre familles de médicaments traitent l'aspect biologique de la névrose (qui tout au long de la vie à un impact sur le développement psychologique de la personne), mais seuls, il sont inefficaces, tout comme une thérapie pratiqué seule sur une personne fortement malade.

C'est un ensemble, après il y as encore à trouver le bon médicament, la bonne thérapie, et ça c'est souvent l'histoire d'une vie :-)
1 | Page 2

Forums > Psychologie Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Il n'y a pas de psychologie. Juste des neurotransmetteurs| Suivant >>
Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


http: www.bomi-1-sante.com Lichaam_en_geest serotonine_peptiden_dopamine_adrenaline.htm Il vous suffit de les connaître pour gérer au mieux votre vie
psychologie-juste-neurotransmetteurs