savages,times
Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
Forums > Plaisir d'écrireAller à la dernière page
<< Précédent |

Savages Times

| Suivant >>
Ecrire une réponseAjouter à vos forums favoris
domi - 417343lui écrire blog Publié le 12/04/2010 à 21:13 Demander à la modératrice de supprimer ce forum
Très bientôt sur vos écrans!
De la science fiction qui déménage
pour changer un peu...

je ne garanti pas qu'il y aura une fin vu que je suis immortel

Octobre 2243 Le vaisseau de classe 4 Génésis 43 croise au large de terra nuova, il a déjà parcouru 23 parcels

A bord, près de 2500 personnes dont environ une centaine s’affèrent autour d’étranges machines lumineuses. Dehors il n’est que nuit noire et glaciale, un noir d’ancre constellé de minuscules points blancs, les 1000 et un soleils de l’univers…

Mike Callaghan est l’officier de quart, il recherche avec fébrilité à entrer en liaison avec les lointains relais hertziens de Terra Nuova mais seuls quelques crépitements se font l’écho de ses appels automatiques, il faut attendre … Plus de deux heures avant l’espoir d’une réponse. La balise de vie elle, envoi inlassablement les données et la position relative de l’aéronef, ses messages sont reçus par les relais dispersés tout autour des galaxies colonisées par Terra one

Le vaisseau vibre sous la puissante poussée de ses générateurs à particules … Un flot incessant de lumière quasi cohérente propulse le vaisseau à près de 150 000 km / seconde Mike et ses équipiers surveillent les radars anti-collision.

De temps en temps, un bruit sourd retenti venant du dehors, les canons automatique pilotés par ces radars pulvérisant tout corps étranger susceptible d’endommager le vaisseau. La vitesse relative est telle que seule la machine et ses calculateurs peuvent encore tenter d’exécuter ces tâches répétitives indispensables à la progression du vaisseau à de telles vitesses cosmiques.
le faisceaux laser à décharge brusque pulvérisent tout ce qui entre dans le champ de l'astronef sans identification.

Loin derrière, Aldébaran brille de mille feux, Terra Nuova et ses dômes de transplastex se trouvent très loin à présent… Encore 10 semaines de folle équipée et enfin, Mike espère entrevoir le système solaire de Terra one, la Mère.

Terra one est presque une légende pour tous les passagers du Genésis 43, une légende pourtant bien vivante puisqu’ils sont là, tous issu de cette planète ridiculement petite... La fameuse planète bleue.

Mike pense à regarder l’heure... Aussitôt, un cadran s’illumine sur l’écran de contrôle et il va prendre congé de son poste, Joe arrive pour le remplacer…

Il rejoint sa couchette et s’étends doucement sur celle-ci, les gravitors ne sont guère efficaces à ces vitesses sub-luminiques.

Il a transmis ses relevés et point par point a reprit la check-list que Joe a paraphée avant de prendre son quart, Mike ferme les yeux et s’endors.

Les jours se suivent dans cet univers clos, les équipes sanitaires contrôlent à tour de rôle la cargaison humaine…Ils sont tous bien alignés dans des sarcophages réfrigérés et plongés en hibernation légère... Semblant dormir depuis 1000 ans, le voyage n’en durera que 12... Si tout va bien.

A suivre..

domi - 417343lui écrire blog Publié le 13/04/2010 à 17:03 supprimer cette contribution
Ça je l'attendais de votre part belle enfant. Je l'ai terminé mais pas mit ne ligne je verrai cela plus tard.

Je suis un homme imparfait je ne fait QUE ce qu'il me plait

En plus je suis d'humeur changeante, si peu d'encouragements c'est comme pour les femmes, je butine vite ailleurs si la belle n'est pas en extase

C'est comme ça les lions, ça a BESOIN de reconnaissance, d'admiration.

C'est tout un art, de vivre avec un Lion.

Ne regrettez rien, c'est pas votre genre.


De plus,, l'inachevé parfois se mérite Allons y pour l'aventure sidérale
domi - 417343lui écrire blog Publié le 13/04/2010 à 17:39 supprimer cette contribution
Vous avez raison xiane d'autant que la fin était message d'avenir d'où le nom de cette petite histoire, "Regain"

Sans vouloir déflorer l'histoire, je l'avais terminée façon Pasolini mais en MIEUX forcément Je verrai cela un jour.

C'est mon coté obscur de la force

Voyons La suite de cxetet nouvelle aventure... héhéhé

Rodolf le chef mécanicien se détend à la cafétéria, il tente une bande de trois sur billard du bord mais les synthégrav ne permettent plus d’assurer la trajectoire avec une bonne précision, le rouquin s’énerve un peu en voyant l’une de ses boules dont il avait pourtant dosé l’effet, venir s’écraser avec violence contre le bord puis rebondir telle une boule magique pour venir percuter la bande opposée dans une trajectoire des plus fantaisistes.

De rage il rangea sa queue de billard et sorti sa cigarette électronique, il y mit une double dose de pastille de nicotine dopée à la caféine et savoura en silence le plaisir interdit retrouvé grâce de brillants chimistes.

Le rouquin comptait les jours, à 32 ans, il allait enfin découvrir la terre de ses ancêtres, il lui tardait de constater par lui même si ces plages de sable fin existaient vraiment et si cette eau en totale liberté venait s’échouer sur les rives dans un fracas sans cesse renouvelé...

Soudain son beeper se mis à tintinnabuler.

Il se dirigea vers le visiophone le plus proche et pressa sur son beeper, aussitôt son correspondant apparut sur l’écran.
"Bonjour Rodolf, nous n’allons pas tarder à avoir besoin de décélérer car nous ne sommes plus qu’à 2 semaines du système solaire de Terra One."

Rodolf sentit son cœur s’accélérer dans sa poitrine, il confirma l’ordre reçu et se dirigea vers la salle des propulseurs Photonique, il s’agissait d’un exercice périlleux car il fallait couper les 5 propulseurs arrière pour ensuite diriger les photons vers les propulseurs avant.

Le préchauffage permettant l’ionisation prendrait bien la journée et toute la nuit avant de pouvoir espérer libérer le flux de photons permettant lentement mais infailliblement de ralentir le vaisseau.

Rodolf avait fait 100 fois cette manœuvre dans les simulateurs de vol, mais vu son âge c’était la première fois qu’il le faisait en réel. Les mains moites, il enclencha le préchauffage des propulseurs.

La centrale énergétique ne broncha pas, elle restait telle qu’il l’avait toujours connue, mais il surveilla sa température.

Elle était stable, autour de 1200 degrés puis elle se mit à monter dangereusement.
Elle atteignit bientôt la zone orange du bargraff, calmement Rodolf enclencha le champ magnétique renforcé afin de contenir le feu atomique confiné telle une boule de feu au centre du réacteur…

La température avoisinait les 2000 degrés à présent Rodolf enclencha l’émission des photons vers l’avant tout en coupant les propulseurs arrière.

Il ouvrit les vannes du circuit auxiliaire de réfrigération, dehors, dans cet espace infini la température avoisinant moins 200 degrés centigrades, Rodolf attendit les bruits caractéristique de la tuyauterie de réfrigération se dilatant sous l’effet de la chaleur arrivant progressivement dans les conduits, cette opération était la plus délicate car elle comportait des risques de rupture brutale si le processus n’était pas bien maîtrisé.

Il appliqua à la lettre ce qu’on lui avait fait répéter des dizaines de fois dans le simulateur il surveillait la température du cœur 1930 ,1900 1800 degrés , les cyber cam des robots de contrôle lui montraient les 6 orifices béants crachant un flot de photons rageurs vers l’avant. Tout se passait bien, Rodolf transpirait, des gouttes de sueur perlaient à son front et lorsque Mike entra dans la salle des propulseurs une forte odeur de roux lui sauta aux narines, sans un mot, il pressa sur l’un de ces centaines de boutons tapissant l’habitacle.

Les extracteurs à ozone se mirent en fonctionnement, une très légère odeur de muguet printanier remplaça aussitôt l’odeur forte et musquée de Rodolf, Il était penché sur ses cadrans et fit un signe amical à Mike tout en manipulant avec attention un joystic.

– Tout est parfait mon commandant, c’est même plus simple que sur le simulateur!
Mike lui adressa une petite tape amicale sur l’épaule et il regarda lui aussi les divers écrans de contrôle des propulseurs de l’aéronef.

Le carburant chimique est il prêt? -Oui mon commandant, tout est Ready ! Mike lui adressa un sourire complice et retourna vers son poste de commandement.

Lorsqu’il y arriva, Noémie, son supérieur direct lui sembla plutôt soucieuse..

Mike viens voir! Il s’approcha d’elle et regardant l’écran de contrôle l’odeur de cette femme lui faisait toujours autant d’effet, d’autant que sa poitrine avantageuse semblait vouloir jaillir de sa combinaison stricte qui n’avait pas dû être dessinée en fonction d’une plastique aussi agressive!

"Regarde Mike qu’en penses- tu?"

Mike se concentra sur les données de l’écran, un va et vient incessant d’objets mobiles se déplaçait à des vitesses folles formant un balai aérien surprenant. Hé bien on dirait que Terra One n’est plus très loin, quelle pagaille!

Un voyant rouge se mit à clignoter Mike ajusta son oreillette...
"Cyber patrol 12 047 système solaire de Terra One veuillez transférer vos données complètes immédiatement!"

"Votre vitesse est 20% supérieure à celle autorisée, une confiscation d’autorisation d’approche peut vous être infligée..."

Mike ne s’attendait pas du tout à un tel accueil Il tenta d’expliquer d’où il venait mais peine perdue, le Cyber patrol appliquait son programme tel qu’on l’avait programmé!

Imperturbable il continua: Vous devrez acquitter un amende de 12 700 Fact, désirez vous effectuer le transfert immédiat?

Mike ne savait quoi répondre...

Votre silence valant désapprobation, cette amende sera majorée de 20% pour frais de gestion administrative. Veuillez réduire immédiatement votre vitesse vous ne pouvez entrer dans notre système solaire au-dessus de 80 000 km / seconde!

Mike regarda le calculateur ils étaient pourtant à plus de 5 jours de Pluton! Il répondit que Pluton, n’était pas à moins de 5 jours de navigation et que sa vitesse était légale.

Le cyberpatrol répondit: Pluton n’existe plus depuis à présent 100 ans en tant que planète, vous devez le savoir!

Ahuri Mike regarda Noémie ne sachant quoi répondre... Votre vitesse est dangereuse il vous faut la réduire immédiatement!

Mike pressa sur l’interphone et il vit la tête hirsute du rouquin.

Hello Rodolf il te faut combien de temps pour activer les rétro fusées? - Quoi mais commandant vous n’y pensez pas, à la vitesse où nous allons, faire cela risque se gravement endommager les structures du navire!

J’ai des ordres, nous allons trop vite -mais...– il n’y a pas de mais Rodolf, il faut décélérer et vite!

Rodolf demanda une petite heure et chacun regagna sa couchette les positionnant dos au sens de marche et à la verticale Mike enclencha l’arrêt des antigrav.

Puis ils attendirent, le vaisseau filait vers un lointain soleil tant espéré, soudain la coque du navire se mis à vibrer, Mike ressenti une pression de plus en plus forte lui bloquer la poitrine, Il regardait Noémie non sans se régaler de la voir elle et ses attribut sexuels vaincre la forte pression qui lui écrasait le thorax.

Puis la pression s’allégea, mais dans un rugissement infernal, les deux énormes tuyères reprirent leur expulsion de gaz enflammés tel un feu d’enfer...

Mike sentit son sang refluer derrière son crâne, un voile noir l’envahit tandis qu’une violente nausée le submergeait... Cela dura bien 10 minutes avant que la pression ne s’allège à nouveau. Noémie les traits tendus lui souffla : Le pire est à venir...

A suivre...

Dommage je sais pas mettre des images ici, vous auriez vu Noémie les mecs, Aie aie aie...

Peut être la suite un autre jour...



Page 1

Forums > Plaisir d'écrire Ecrire une contribution Retour au début de la page


<< Précédent | Savages Times| Suivant >>
Conditions générales Contact