quand,homme,trop,bavard

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum
<< Précédent | Liste| Suivant >>
 

QUAND L'HOMME EST TROP BAVARD

Impression :

(Détail)
J'ai 56 ans et je viens de m'inscrire en tant que "femme cherche homme" sur un site de rencontre!.. Pas mal de profils sympas me branchent: je fais le tri, j'écarte les jeunots en manque de maman, ceux en mal de sensations fortes, tentés par le sexe avec des femmes matures.... Je souhaite une relation durable et vraie.

Je bloque les fumeurs, les sans photos, les gémeaux (pas francs, inssaisissables, fuyants) et les malpolis! J'ai le droit, non? Je fais ce que je veux, d'abord !...

Quand après ce premier tri, un monsieur me donne son numéro, je l'appelle. Et là, ça se gâte !...

Contact n°1 :
Un médecin de Toulouse . Je l'appellerai "Narcisse" pour vous donner une première idée... Ce ne fut pas un dialogue, mais un monologue. Monsieur a parlé NON STOP pendant plus de 20 minutes, glorifiant sa personne, son intelligence, son humour, me soumettant des jeux de mots, inventés par lui, des contrepétries, toujours de lui (".... tu as un papier et un crayon, alors note ...."). Puis, quand je lui dis que je chante, il me coupe par un : " moi aussi! " et me dit qu'il aime Brassens ! Et le voila qui me pousse deux chansons horriblement lentes et longues, à capella, au téléphone, ...
Puis, il me raconte son boulot, sa dernière patiente, la MA-GNI-FI-QUE Madame X, qui lors d'un Don du sang, a laissé passer son tour pour être sûre d'être reçue par lui ! (..." une très belle femme, vraiment très belle ...". Gloups ! Je ravale mes complexes, moi qui me sens vieille, grosse et moche !... Et puis il me raconte ses collègues, tous admiratifs (bien sûr) devant son humour et sa personnalité....

Au début, je me dis qu'il va s'essouffler, se fatiguer, s'arrêter pour me poser une ou deux questions, bref, s'intéresser un peu à moi .... Eh ben non ! Il parle, parle, parle sans respirer, se gargarisant de ses soit disant bons mots (bof), ivre de lui-même, amoureux de son image, pauvre Narcisse, sourd et aveugle à l'autre (moi).

Pendant ces 20 minutes de première conversation, je ne peux pas placer un mot, une syllabe, un soupir !

Parfois, je pose le combiné en mode haut-parleur et pars à la salle de bains, ou bien à la cuisine surveiller ma popote, à l'autre bout du logement... Je reviens, je reprends le téléphone, et incroyable, il ne s'est aperçu de rien, continuant à déverser des phrases, des mots, des sons à sa propre gloire.

A la fin, n'en pouvant plus, à bout de gentillesse et de patience, j'ose placer un " STOP ! " quand il commence à me faire subir une troisième chanson de Brassens (et pourtant, je l'aime notre Tonton Georges).

C'est très efficace!
Le sifflet coupé net, la logorrhée enfin domptée, Narcisse, étonné me dit :
- "Ah! bon?.. je t'ai saoûlée, alors ?!"

A quoi je réponds poliment :
- "Oui, un peu".

Plein d'espoir, l'inconscient et maladroit Narcisse me dit :

- "Tu me rappelles bientôt, hein?"

Je réponds hypocritement par l'affirmative.

10 jours plus tard, je reçois un petit texto d'excuses. Trop tard !..

Contact n°2 :

Un artisan du Vaucluse, 58 ans, retraité. En quelques minutes de téléphone, je sais TOUT de sa vie sans lui avoir posé de quesion : Son diabète, la marque des gouttes qu'il doit mettre dans ses yeux, son peu d'entrain pour le sexe, ses ronflements la nuit, son boulot qui le fatigue, les adresses et durées de ses chantiers, ses collègues, ses copains, les endroits où il va faire ses courses, son logement actuel, son ex logement, son ex épouse acariâtre, dépensière et qui le rabrouait, son divorce, sa nouvelle copine, le cancer de sa copine qui fumait trop, la lente et doulourfeuse agonie de sa copine et son décès, sa solitude, sa fille, son fils .....
J'avais le mal de mer et la nausée quand il a enfin pensé à me poser des questions que j'ai rapidement éludées : vidée, saoûlée, je n'avais plus la moindre énergie pour parler!

Est-ce moi qui sait écouter? Est-ce l'homme qui est trop bavard? Par timidité pour noyer son stress? Par égocentrisme et muflerie?...Par bêtise? Par maladresse?
Il est vrai que l'homme manque parfois de finesse.

Un conseil Messieurs, apprenez à écouter, à poser des questions ! Sachez être généreux et patients, dans la pratique du dialogue tout comme dans la pratique du sexe !

Moi, je dis qu'il n'y a aucune femme frigide ou qui se refuse: il n'y a que des hommes égocentriques et maladroits.


Chronique de Tendramie
Avignon, le 10.09.2010


Enregistré le 10 Septembre 2010 à 09:38
par 2637131

Oeuvre Originale

Auteur :
Tendramie
Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


J'ai 56 ans et je viens de m'inscrire en tant que femme cherche homme sur un site de rencontre!.. Pas mal de profils sympas me branchent: je fais le tri, j'écarte les jeunots en manque de maman, ceux
quand,homme,trop,bavard