contraception,mst,prévention

Syndrome post-abortum

Pages liées  Santé Contraception Bénins Sexualité

Forum gratuit
Sexologie/Sexualité

Forum gratuit Santé

En savoir plus: Chat en ligne
AVSC International

Syndrome post-abortum : ce que les prestataires doivent savoir

Qu'est-ce que le syndrome post-abortum ?

Le syndrome post-abortum (également appelé hématométrie post-abortum) se manifeste par des crampes et un malaise atroces dûs à la rétention de sang dans l'utérus après l'évacuation de celui-ci. Il se produit aussitôt après l'intervention ou plusieurs jours plus tard.

Quelle en est la cause ?

Normalement, après un curetage ou une aspiration, l'endomètre et tout tissu de grossesse restant sortent par le col de l'utérus. Dans le cas du syndrome post-abortum, après l'intervention :

  • l'orifice cervical est bloqué ;
  • l'utérus se remplit de caillots de sang et continue à saigner ;
  • il ne peut pas se contracter.

Quels sont les symptômes du syndrome post-abortum ?

Les symptômes comprennent :
  • de violentes crampes ;
  • la transpiration ;
  • l'étourdissement ;
  • la nausée ;
  • les vomissements et la diarrhée (quelquefois).
Lors de l'examen, la patiente pourra présenter les signes suivants :
  • Transpiration
  • Pâleur
  • Légère tachycardie
  • Utérus tendu, sensible et hypertrophié à l'examen bimanuel (la taille est souvent égale ou supérieure à la taille de l'utérus avant l'intervention)

Si le syndrome post-abortum survient aussitôt après l'intervention, la cliente signale généralement une augmentation des crampes et des malaises plutôt qu'une diminution de ces symptômes, comme on s'y attend. Lorsque les signes sont retardés, la cliente indique habituellement qu'elle se portait bien jusqu'à ce que les symptômes commencent subitement, et elle déclare souvent avoir saigné très peu ou pas du tout après l'intervention.

Comment soigne-t-on le syndrome post-abortum ?

Une nouvelle évacuation rapide de l'utérus soulage vite les symptômes. L'aspiration produit du sang et des caillots. Il y a rarement des tissus de grossesse qui sont restés ; toutefois, il faut s'assurer que l'utérus est complètement évacué.

Comment peut-on prévenir le syndrome post-abortum ?

Bien qu'il ne soit pas possible de prévenir tous les cas de syndrome post-abortum, on peut en réduire l'incidence :

  • en employant la taille de canule la plus appropriée ;
  • en s'assurant que l'utérus est complètement évacué ;
  • en surveillant attentivement les clientes dans la salle de récupération, notamment leur niveau de confort et le saignement, afin de détecter tôt les symptômes de syndrome post-abortum.

Quels autres éléments faut-il prendre en considération ?

Il faut aussi tenir compte des affections suivantes et de leur traitement quand on considère un diagnostic de syndrome post-abortum :
  • Produits de la conception en rétention : Evacuer de nouveau l'utérus.
  • Perforation utérine : Eviter de répéter l'aspiration si la perforation était soupçonnée au moment de l'intervention, bien qu'on puisse délicatement sonder le col utérin et l'utérus avec une canule ou une sonde utérine. Ceci pourrait dégager l'orifice cervical interne.
  • Infection : Quand les symptômes se présentent aussitôt après l'intervention, il est peu probable qu'il s'agisse d'une infection. Toutefois, il faut envisager une infection si les symptômes surviennent plus tard. La présentation clinique de la sensibilité utérine et de symptômes évoquant un léger choc peut être déroutante. Le fait que la cliente se sentait bien jusqu'au début subit des symptômes et le soulagement immédiat de ceux-ci après une nouvelle évacuation de l'utérus permettent de faire la distinction entre le syndrome post-abortum et l'infection. En cas de doute, il convient d'administrer des antibiotiques.

Qu'est-ce que la cliente doit savoir ?

Il faut expliquer le diagnostic et le traitement en termes simples. On demandera à la cliente de guetter les signes d'alarme post-abortum habituels, notamment la fièvre, le saignement abondant et les douleurs abdominales. Si elle a un quelconque de ces symptômes, elle doit retourner immédiatement à l'établissement de santé. Si elle n'a pas d'autres complications, aucun autre soin spécial n'est nécessaire.

Retour à la page Grossesse et soins associés.



©2000 AVSC International. Veuillez remplir notre enquête ou envoyer les questions/commentaires à : info@avsc.org.

Accueil | Conditions générales | FAQ | Contact


 Accueil
 Mon Menu Perso
 Rencontre
 Messagerie
 Chat
 Espace membre
 Expressions
 Forum
 Santé
 Mutuelles
 Contraception
 Bénins
 Grossesse
 IVG
 Stérilité
 MST
 Sida
 IAG
 Adresses
 Liens
 Sélection livres
 Forum santé
 Sexualité
 Mariage
 Astrologie
 Jeux
 Voyager
 Humour
 Editorial
3 connectés au chat
10 connectés au total
Consulter l'annonce
ajouter aux favoris Syndrome post-abortumconseiller cette page à un ami

Créé et hebergé par Capit


Syndrome post-abortum
contraception,mst,prévention