caresses,femmes,caresse

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum

Les caresses aux femmes

...mieux les connaître, leur offrir le maximum de plaisir ; et devenir ainsi un esthète en matière de corps féminins...

La quasi-totalité des femmes aime recevoir des caresses, surtout si vous vous autorisez à être expert en connaissant les gestes à éviter, si vous adaptez votre technique à la personnalité et à la sensibilité de celle-ci, et enfin si vous y mettez tout votre cœur... Sachez que c'est l'une des façons les plus raffinées pour la conduire vers des paradis sensuels très intenses. Elle prendra alors beaucoup de plaisir à être menée par le bout des doigts, des yeux, de la bouche, des lèvres.

Les surprises, bonnes ou mauvaises, lors d'échange de caresses

Quand vous la caresser, vous pouvez être étonné par d'innombrables frémissements qui parcourent sa peau de la racine des cheveux à la pointe de ses orteils. Des ondulations très sensuelles, des souffles plus ou moins prononcés. Le corps devient tiède, puis très chaud sous vos mains expertes et très délicates...

Des réactions réflexes sont tout à fait naturelles et sont autant d'indicateurs du degré d'excitation de la partenaire. Au fil de l'expérience, le déchiffrage de ces réactions vous aide à parfaitement maîtriser le plaisir que vous procurez.

Une des autres bonnes surprises peut être de voir tout son corps, qui vous est offert, totalement alangui. Quand la femme est très excitée par vos effleurements et vos caresses, elle s'abandonne : à votre regard, à vos mains, vos doigts, votre bouche. Elle est en extase.

Beaucoup de femmes peuvent s'exprimer par des gémissements, en rejetant la tête en arrière et en fermant les yeux. Mais naturellement chacune manifeste son plaisir à sa façon et si l'heureuse élue reste muette et immobile, ne vous en offusquez pas.

Amenez les choses doucement

Essayer d'amener les choses plutôt doucement, dans un contexte calme, de détente, sans crise, sans trop de bruits extérieurs, sans le téléphone qui sonne, etc.

L'idéal, toujours dans l'hypothèse d'une première fois, serait de mêler le jeu des caresses à d'autres jeux amoureux et ainsi de créer un climat de confiance et de sensualité qui incitera les partenaires à vouloir se faire mutuellement plaisir. Il faut aussi penser à la réciprocité.

Une femme qui demande mais ne propose rien en échange à peu de chances d'être bien accueillie, par contre, si elle donne aussi des caresses avec sa bouche, ses mains, ses doigts, sur le corps de l'autre, cela pourra être pris comme une invitation.

Les exemples

Les exemples de situations "type" pour donner et recevoir des caresses sont nombreux, évidemment, mais on peut imaginer que, lors des préliminaires, pendant que les partenaires s'embrassent et se caressent, l'un reste allongé pendant que celui ou celle qui veut donner les caresses peut être à côté et promène ses mains et ses doigts, ses ongles (très délicatement), ses cheveux, ses joues... Une véritable promenade de baisers, d'effleurements, de délicates pressions, avec le regard qui suit le parcours de ses caresses et cela aussi longtemps qu'elle ne demande pas grâce.

Les deux partenaires peuvent aussi être sous la douche, l'un joue à laver l'autre et "abuse" de la situation au point de se retrouver à genoux sous l'eau qui coule. Ou bien encore de la surprendre à la sortie de sa douche ou de son bain. Alors qu'elle est toute propre, qu'elle sent bon, qu'elle a l'esprit détendu, vous pouvez en profiter pour la plaquer contre le mur ou l'allonger sur le sol de la salle de bains et là, lui faire subir gentiment mais fermement vos caresses. C'est aussi une façon adorable de réveiller une femme encore assoupie. (L'avantage de vouloir caresser quelqu'un pendant son sommeil est qu'il ne vous regarde pas et ne vous gêne donc pas. (Pour les premières fois où pour les timides, c'est magique mais dans ces conditions, savourez, dégustez, explorez...) On n'est pas obligé d'aller à chaque fois jusqu'à l'orgasme, bien sur. Vous pouvez arrêter puis passer à d'autres effleurements plus doux. Créez, soyez imaginatif, ou prenez-la tout simplement dans vos bras, délicate attention pour goûter et entendre sa peau et son corps.

Néanmoins, vous pouvez très bien faire des caresses très longues, très approfondies et délicatement indécentes sans parvenir obligatoirement à l'orgasme. Cela s'appelle "des caresses gratuites". Modulez à l'infini, elle ne pourra qu'être de plus en plus épanouie et insatiable de vos caresses...

Une harpe aux mille accords

Ce qui est intéressant, passionnant, et ce qui évite la routine, c'est de considérer que les caresses n'entraînent pas toujours une pénétration. Elles sont génératrices également de grandes détentes, et d'apaisement. Mettez un peu les choses dans le désordre pour vous séduire et vous surprendre mutuellement. Incluez les caresses au début ou au milieu de vos ébats mais pas systématiquement à chaque fois et de la même manière. Une fois acquis quelques principes de base, laissez vagabonder votre imagination et apprenez à prendre plaisir en faisant plaisir, vous ne serez pas déçu ! Le corps de la femme est une harpe aux mille accords voluptueux et infinis, jamais identiques. Apprenez toutes les caresses qui conviennent le mieux à chacune de vos partenaires et laissez-vous une plage de fantaisie qui vous comblera l'un et l'autre.

En situation

Elle est allongée sur le lit, vous la regardez, son corps est nu, ses seins un petit peu tombés sur le côté, ses bras doucement sur le côté de son corps, sa tête penchée, ses jambes repliées... Elle n'attend plus que vous. Regardez la longuement, juste avec vos yeux, sans la toucher ; elle ferme les yeux ; votre regard est un petit peu indiscret ce n'est pas grave ; elle apprécie, elle aime se sentir belle.

Faites descendre vos yeux depuis son visage jusqu'à son cou, jusqu'à ses seins, sur son ventre, sur ses cuisses, regardez la beauté de sa cuisse, regardez le petit bombé de son ventre, revenez sur les seins, faites-en le tour de vos yeux et tout doucement, approchez vos mains tendrement (vérifiez que vos mains sont chaudes).

Il ne faut pas la surprendre (presque comme si elle était endormie) ; pour ne pas la réveiller, posez vos mains doucement sur son visage, sur ses joues, autour de ses tempes, prenez son visage entre vos mains, regardez la tendrement, donnez-lui doucement quelques baisers sur le front, sur les yeux, sur le nez, sur les lèvres, sur les joues ; doucement.

Posez de nouveau vos lèvres sur les siennes (n'essayez pas de lui faire un vrai baiser pour l'instant), posez simplement vos lèvres tendrement, écartez vos mains, faites descendre vos mains sur son cou, sur sa nuque sur ses épaules, sur ses bras ; caressez-la, glissez vos lèvres sur sa joue, sur ses oreilles, derrière ses oreilles, sous son oreille à droite et puis à gauche, sans casser le rythme de vos gestes, sans rupture...

Voilà, maintenant vos lèvres courent le long de son front, de ses tempes, de ses oreilles, de son cou, sous sa gorge, dans le creux de sa gorge, le haut des épaules. Vos mains et vos lèvres se suivent, elles s'accompagnent.

Vos lèvres et vos mains

Elles glissent d'un endroit à l'autre du corps tout doucement, comme un fleuve tranquille. Si vos caresses la chatouillent, appuyez un petit peu, ne pas seulement l'effleurer. Approchez de ses seins, ne les touchez pas encore. Faites circuler vos doigts autour de ses seins, la paume de vos mains sur le côté de ses seins. Prenez un sein dans chaque main et rapprochez-les vers le milieu, remontez-les sans aucune brutalité, faites revenir vos doigts vers l'intérieur de ses seins et descendez vos doigts et vos lèvres sur les côtés, sous les seins, dans le milieu du ventre jusqu'au nombril, un petit peu en dessous du nombril. Surtout ne touchez pas le sexe. Remontez maintenant vers son visage.

Plus près des seins

Posez vos lèvres encore sur les siennes sans chercher sa langue, simplement léchez l'intérieur de ses lèvres... Passez votre langue sur ses dents doucement, de la pointe de la langue, refermez-lui les lèvres avec les vôtres et faites couler votre bouche jusqu'aux seins en passant par le menton, par le bas de la joue, par le cou, par le côté du cou, par le milieu des seins.

Maintenant seulement, posez vos lèvres plus près des seins, le plus près du milieu des seins, le plus près du bout des seins, prenez le bout du sein entre vos lèvres sans lécher faîtes un rond de vos lèvres autour de ses aréoles, soufflez un petit peu d'air chaud, tout doucement vos mains ne restent pas inactives, elles circulent lentement (un petit peu fermement) depuis son visage, sa tête.

Massez ses cheveux, glissez vers ses oreilles, revenez derrière ses épaules, replacez vos mains autour de ses seins, tenez-les dans vos mains et faîtes allez votre bouche d'un téton à l'autre pour l'embrasser sans le lécher.

Maintenant seulement, vous pouvez pointer une petite langue sur la pointe de son sein donnez deux ou trois petits coups de langue à droite et puis à gauche. Prenez-le entre vos lèvres et tétez la pointe de son sein comme si vous vouliez boire le lait, doucement, jamais très fort. Rassemblez ses seins vers le milieu avec vos deux mains, et léchez d'un côté et de l'autre, embrassez d'un côté et de l'autre plusieurs secondes à chaque fois, quand vous sentez la pointe de ses seins devenir un petit peu dur, pincez un petit peu ses tétons entre vos lèvres, sans les dents !

Léchez maintenant. Donnez des coups de langue du plat de la langue, depuis le bas du sein jusqu'à la pointe, lentement, des grands coups de langue, qui partent sous le sein, du côté du sein, du milieu d'entre les deux seins, jusqu'à la pointe du sein. Quand vous êtes là, donnez des tous petits coups de langue un petit peu secs, gentils mais secs.

N'abandonnez pas ses seins de vos mains, faîtes descendre maintenant votre bouche et votre langue sur ses côtes, sur son ventre ; recaresser les seins avec vos mains, pendant que votre langue continue de courir sur le ventre, dans le nombril.

Pénétrez-le doucement, descendez dans le creux de son aine (le petit sillon en haut des cuisses), longez de votre langue le haut du pubis, le bas du ventre sans toucher le sexe, sans dépasser la limite de tous ces jolis petits poils qui entourent son sexe.

Doucement, de vos deux mains, très gentiment, écartez ses jambes, sans briser le rythme, dans la continuité du mouvement. Vos doigts reviennent par le haut de la cuisse, se faufilent dans l'intérieur de la cuisse, sur le côté du sexe.

Maintenant, entre ses jambes

Venez vous mettre à genoux entre ses jambes et continuez de faire aller et venir vos mains, vos doigts, votre bouche, votre langue et vos lèvres. Doucement écartez-lui encore un petit peu les jambes (pour qu'elles soient presque pliées sur le côté), prenez une jambe dans vos mains, caressez-la, embrassez-la un petit peu sous la cuisse, et en haut de la cuisse sans enlever vos mains et votre bouche.

Doucement, doucement !

Passez d’une jambe à l'autre, arrêtez-vous, suspendez vos doigts, reposez-les au hasard, sur le haut du genou, sur le mollet (qu'elle ne sache plus trop où vont aller vos mains). Laissez planer un petit peu de mystère ; créer un peu le suspense. Vous n'avez toujours pas touché le sexe, mais vous avez affolé sa peau, partout.

Les moindres petits plis...

Vous aimez ce que vous faites. Vous faites plaisir à vos doigts, à vos yeux, à votre bouche, vous la goûtez, vous la mangez, vous la dégustez, vous connaissez maintenant son corps dans les moindres recoins, dans les moindres petits plis. Allégez un petit peu la puissance de vos caresses, à la limite des chatouilles, légers à droite, puis à gauche puis en haut puis en bas, puis le visage, le creux des cuisses, le haut des cuisses, le ventre, vous êtes en train de la rendre folle ; elle a très envie de vous sur son sexe, ses jambes s'ouvrent d'elles-mêmes, faites comme si vous n'aviez rien vu, mais rapprochez-vous doucement de son sexe... C’est le moment. Vous pouvez maintenant commencer le cunnilingus.

Le mot du psy 1) d'accord 2) pas d'accord

1) La femme adore quand on la caresse. En cela, elle est animale (dans d'autres domaines également, mais là n'est pas notre propos. Passons). Sachez que si vous la caressez toujours au même endroit (l'épaule !), vous lui créez une zone érogène supplémentaire. Etonnant, non ?

1) Vous pouvez faire l'amour plusieurs fois par jour (au sens pénétrer et gigoter jusqu'à jouissance) pendant des mois, voire des années avec votre partenaire… Eh bien, sachez-le, ce qui lui restera, charnellement, en ce qui vous concerne, ce sont vos caresses. Vous ne me croyez pas ? Renseignez-vous, vous serez surpris(e).

1) Vous qui aimez la sensualité, je vous donne un petit truc (si vous le connaissez, ne me coupez pas) : dites à votre partenaire que c'est vous, cette fois, qui le caressez " à mort " ; qu'il vous dise tout ce qu'il veut, ce qu'il lui plaît, ce qui désire vraiment. A charge de revanche, bien entendu. Ah vous connaissiez ? Bon, je me tais.

2) Ne vous êtes-vous jamais demandé si votre refus d'être caressé(e) ou de caresser ne venait pas de la manière dont vous avez élevé(e) dans ce domaine. Laissez-vous aller à caresser ou à être caressé(e)… au moins une fois. Décontractez-vous totalement. Vous aimerez ça.

2) Savez-vous que dans certaines peuplades, les femmes passent beaucoup de temps à caresser leurs nouveaux nés. Cela leur donne une forme de sensualité non négligeable quand ils deviennent adultes. En résumé, plus vous avez été câliné dans votre prime enfance, plus vous êtes caressant(e). Alors, rattrapez vite le temps perdu !

2) Si vous n'aimez pas les caresses, du moins certaines d'entre elles, qu'est-ce qui vous empêche d'en parler à votre partenaire ? Qu'est-ce qui vous empêchent de lui dire que ça, ça vous chatouille, ça, ça ne vous fait rien, ça, ça vous énerve… Parler, exprimez-vous, c'est ça un bon et vrai couple, bon sang de bois !

Article original sur grOOnk

Les caresses

Huiles de massage

Lubrifiants

Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


mieux les connaître, leur offrir le maximum de plaisir ; et devenir ainsi un esthète en matière de corps féminins...
caresses,femmes,caresse