Sexualité,Sexe

Santé
Contraception
Grossesse
IVG
Stérilité
M.S.T.
Sida
Bénins
Loisirs
Shopping
Sexualité
Alimentation
Astrologie
Mariage
Articles
Expériences
Conseils
Prénoms
La femme
Voyage
Accueil Poésie Rencontres Forum

Questions / réponses sur la sexualité

Intromission rectale et risque de sida...

A l'occasion d'un "massage" fait par une professionnelle, celle-ci m'a masturbé en me stimulant rectalement avec son doigt (sans gant). Compte tenu de l'inflammation que j'ai ressentie pendant quelques temps après, je suis inquiet sur le risque de contamination par le SIDA que ce contact a pu engendrer bien qu'elle m'ait affirmé utiliser des produits désinfectants (comme les dentistes).
Dois-je faire un dépistage et au bout de combien de temps ? Si oui comment protéger mon épouse en attendant sans lui révéler la cause de mon soucis ?


Le virus du SIDA est couramment appelé VIH ou Virus de l'immunodéficience humaine. Le VIH survit peu de temps à l'extérieur du corps humain. Ainsi, l'utilisation de produits désinfectants peut-elle être suffisante pour chasser le virus qui se situerait en surface du corps. Cependant, lorsqu'il pénètre l'organisme, son impact est tout autre. Les liquides corporels contenant ce virus en quantité suffisante pour transmettre l'infection sont le sang, le sperme et les sécrétions vaginales. Dans le cas des relations anodigitales (doigt et anus) et  vaginodigitales (doigt et vagin) sans protection, il n'y a que de faibles risques de transmission de l'infection. Pour qu'il y ait propagation de l'infection, il faut qu'une plaie ouverte soit présente sur les doigts du donneur et que des lésions soient occasionnées sur la muqueuse rectale ou vaginale du receveur. Évidemment, plus la relation est traumatisante, plus le risque de transmission de l'infection augmente.

Il appartient à chacun de déterminer le niveau de risque auquel il veut s'exposer. À part la continence, aucune pratique n'est sûre à 100%. Cependant, certaines pratiques s'avèrent beaucoup plus sécuritaires. La fellation, le cunnilingus et les relations oro-anales ne présentent que des risques faibles. Par contre, les pénétrations vaginale et anale présentent des risques élevés à moins qu'un préservatif (condom) ne soit utilisé. Le recours à un test de dépistage est une décision personnelle fondée sur la connaissance que l'on a d'avoir été exposé au virus, sur le respect de soi-même et sur la nécessité de protéger son ou ses partenaires sexuels. Cette décision est parfois difficile et une consultation médicale peut aider à en soupeser toutes les implications. Ce que le test de dépistage détecte, ce sont les anticorps développés par l'organisme pour combattre le VIH. Il faut attendre trois mois avant que ces anticorps n'apparaissent et que le test de dépistage ne devienne significatif. Dans le cas où vous jugeriez plus sage de vous soumettre au test de dépistage, Élysa recommande que vous utilisiez un préservatif (condom) lors des relations sexuelles avec pénétration.


Copyright © 1998. Consultation Élysa enr. Les réponses reproduites doivent mentionner la source.

| Retour à la page d'accueil | Questions posées | Recherche par mots clés |



Articles originaux sur http://www.unites.uqam.ca/~dsexo/elysa.htm
Conditions générales Contact
Créé et hebergé par Capit


Questions / réponses sur la sexualité
Sexualité,Sexe